Mark Rutte : «L'Europe a besoin de David Cameron»

le
0
INTERVIEW - Le premier ministre néerlandais prône une réduction des dépenses communautaires.

Premier ministre libéral des Pays-Bas depuis 2010, Mark Rutte, reçoit dans un bureau qu'il décrit «comme le plus petit, mais aussi le plus joli d'Europe». Perché au-dessus d'un lac, là où le pouvoir s'exerce depuis huit cents ans. Ce souci d'économie traverse les âges et renaît dans la crise. Le gouvernement Rutte, élargi aux travaillistes, vient de décider 46 milliards d'économies en cinq ans. «Nous réformons partout, dit-il, l'école, la santé, l'immobilier et le marché du travail. L'Europe ne se construit pas en empilant la dette.»

LE FIGARO. - Votre coalition gouvernementale vient de s'étendre à la gauche. Allez-vous desserrer l'étau de l'austérité?

Mark RUTTE. - Non, l'objectif est de réduire le déficit à 2,6% du PIB en 2013, alors que les prévisions donnaient plus de 4%. La coalition est en accord total et il n'y a pas de contesta...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant