Mariton: «Si c'est un changement de cap, il doit être validé par le Parlement»

le
0
INTERVIEW - Ancien ministre, député de la Drôme, Hervé Mariton est délégué général au projet à l'UMP.

LE FIGARO. - Après les vœux de François Hollande, l'UMP lui répond «chiche» sur le pacte de responsabilité proposé aux entreprises. Partagez-vous cette bonne disposition?

Hervé Mariton. -Depuis vingt mois, les Français ont vu que les orientations du président de la République étaient mauvaises pour la France. S'il doit y avoir une évolution dans un moins mauvais sens, on ne peut pas le regretter. Certes, le 31 décembre, François Hollande a été habile dans ses propos. Mais, au-delà d'une opération de communication assez réussie pour ceux qui ont envie de l'entendre, qu'y a-t-il de concret dans tout cela? Les bonnes paroles du 31 décembre ne suffiront pas, il faut des actes. Et de ce point de vue, l'année 2013 s'est mal terminée et 2014 démarre mal. Je ne vois pas la trace d'une conversion sincère.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant