Mariton : «Les 35 heures sont mortes»

le
0
INTERVIEW - Le député UMP de la Drôme propose d'«oser la refondation de l'Europe».

LE FIGARO. - Votre club, Réforme et Modernité, présente mardi soir 23 propositions. Qu'aimeriez-vous retrouver dans le programme de l'UMP et le projet présidentiel?

Hervé MARITON. - Au-delà de la crise, on a besoin de réponses qui soient à la hauteur de la vraie rupture que nous sommes en train de vivre. Nous devons oser la refondation de l'Europe, avec une réforme des traités, et faire des propositions de réformes structurelles. Ce n'est plus le candidat qui incarne la rupture, comme Nicolas Sarkozy l'avait voulu en 2007, mais l'époque elle-même.

Faudra-t-il passer par des transferts de souveraineté à la Commission européenne?

Oui. On ne peut pas rester uniquement sur de l'intergouvernemental. Mais il faut à la fois transférer des souverainetés là où les États ont été de mauvais élèves - en matière financière, budgétaire et monétaire - et redonner toute sa place au principe de subsidiarité et rapatrier certaines politiques qui seront mieux exercée

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant