Marisol Touraine : « La prime de Noël est reconduite »

le
21
Marisol Touraine : « La prime de Noël est reconduite »
Marisol Touraine : « La prime de Noël est reconduite »

La décision du gouvernement se faisait attendre. Au point que, sur fond de disette budgétaire, des doutes naissaient sur la reconduction de la prime de Noël pour les ménages les plus modestes. Marisol Touraine, ministre des Affaires sociales, lève l'incertitude.

Quelle est la décision du gouvernement sur la prime de Noël ?

MARISOL TOURAINE. La prime de Noël est reconduite cette année pour ceux qui touchent le RSA mais aussi l'allocation de solidarité spécifique ou l'allocation transitoire de solidarité. Cela représente 152 EUR pour une personne seule et 320 ¤ pour un couple avec deux enfants. C'est un acte fort de soutien, d'accompagnement. Au moment des fêtes, les valeurs de solidarité trouvent encore plus leur sens. Ces valeurs, avec le gouvernement, je les porte concrètement. Voilà pourquoi la prime de Noël sera de nouveau versée cette année.

Cette reconduction était-elle menacée ?

Malgré la crise, malgré les difficultés que le pays traverse, nous soutenons les plus pauvres : 1 830 000 personnes percevront cette prime versée une semaine avant Noël. La lutte contre la pauvreté fait partie des priorités que nous défendons. Le maintien de cette prime, c'est un choix de solidarité et d'humanité.

Allez-vous la revaloriser ?

Les montants versés ne bougeront pas. Mais le nombre de bénéficiaires, lui, augmente sous l'effet de la crise et du nombre d'allocataires. Cela représente un coût global de 400 M¤. Ce n'est donc pas anodin.

La dernière hausse remonte à 2008...

La prime de Noël est maintenue, j'insiste. Et cette reconduction s'inscrit parmi d'autres actions de lutte contre la pauvreté. Ce n'est pas une mesure isolée, du reste. Et le reste, c'est, par exemple, la revalorisation de 10 % du RSA sur cinq ans, ce qui n'a pas été fait auparavant, la revalorisation de 25 % et 50 % des allocations familiales versées aux familles nombreuses et modestes, l'accès aux soins facilité, la garde d'enfants ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • lorant21 le jeudi 4 déc 2014 à 14:21

    son pouce, pardon!

  • surfer1 le jeudi 4 déc 2014 à 13:50

    Je suggère qu'on ajoute aussi une prime de Pâques ainsi qu'une prime de Toussaint et en plus une prime de premier de l'an pour les plus nécessiteux. Il faut développer l'assistanat dans ce pays cela tombe sous le sens.

  • slivo le jeudi 4 déc 2014 à 11:57

    Quelqu'un connait les dates d'ouverture de la chasse à la bécasse ?

  • matt62 le jeudi 4 déc 2014 à 11:46

    oui le bosseur au smic continuera de bosser au smic sans revalorisation par contre augmentation du RSA augmentation des allocs prime de rentrée scolaire de noel et j'en passe tu bosses tu paie tu fais rien tu reçois

  • slivo le jeudi 4 déc 2014 à 11:14

    notre Castor joviale a encore frappé ! elle au moins ne fait pas partie des "sans-dents".

  • nero51 le jeudi 4 déc 2014 à 11:09

    prime de noel ?? il me semble que dans certaines religions,il est interdit de feter Noel.d'ailleurs,dans certaines communes,on n'installe pas de creche de peur de froisser mais la prime,elle,ne froisse pas .....

  • bearnhar le jeudi 4 déc 2014 à 10:29

    Prime inventée en 1998 sous Jospin.En 2017 il va falloir se débarasser de ces dinosaures pour au moins un demi siècle, faudra bien ça pour que la France s'en remette.Incapables de faire autre chose que de l'assistanat.Les emplois aidés, il parait que ça marche, distribuer l'argent public, ça ça marche toujours, c'est pas dur.Contrat de génération et pacte de resp. sont par contre des bi-des assourdissants.

  • benoitdh le jeudi 4 déc 2014 à 10:27

    Et tout ça à crédit ! Mais ,c'est vrai, cela ne coûte rien car c'est l'Etat qui paye!

  • frk987 le jeudi 4 déc 2014 à 10:11

    Il faut bien payer les électeurs socialos.....

  • M1945416 le jeudi 4 déc 2014 à 10:01

    si je comprend bien ceux qui bossent au smic n'on pas d'augmentation, ceux qui touchent le ras, on les soins gratuits, la cantine pratiquement aussi pour les gamins, qui ont un logement social (le tout financer par ceux qui bossent) ,auront une prime ...