Mario Pasalic, joue-la comme Lampard

le
0

Prêté par Chelsea cet été, Mario Pašalić est en train de faire doucement son trou à Monaco. Avec l'ambition en une saison de se rendre digne de jouer chez les Blues, comme son modèle Frank Lampard.

Alen Halilović, 19 ans, est largement présenté comme le futur de la sélection croate, en grande partie car il est étiqueté recrue du FC Barcelone après avoir été un joueur clé du Dinamo Zagreb jusqu'à l'été 2014. Mais à l'aube de la saison 2015-2016, son aîné Mario Pašalić, 20 ans, paraît en avance. Formé à l'Hajduk Split, le nouveau milieu de terrain de l'AS Monaco offre un CV et des garanties plus fortes : onze buts avec l'Hajduk Split en 2013-2014, puis une première saison pleine dans l'un des cinq grands championnats européens l'an passé, sous les couleurs d'Elche. En Espagne, un pays où il a toujours rêvé de jouer, le Croate s'est confronté aux exigences du plus haut niveau, avec des débuts timorés, puis une fin de saison beaucoup plus concluante avec trois réalisations dans les huit dernières journées.

Le nouveau Luka Modrić ?


Sous les couleurs de l'AS Monaco, Pašalić a déjà affiché de belles promesses lors des matchs de Ligue des champions contre les Young Boys Berne et Valence, mais il ne devrait pas s'éterniser sur le Rocher pour autant. Si Chelsea, où il est sous contrat depuis 2014, et ce, jusqu'en 2018, a concédé un prêt pour lui permettre de poursuivre sa progression, les Blues ont bien pris soin de refuser d'inclure toute option d'achat au deal. Car le milieu axial est en Ligue 1 pour progresser et à terme revenir pour s'imposer à Stamford Bridge, l'ancien club de son modèle Frank Lampard. Pour cet été, le jeune Croate avait admis qu'il " n'avait jamais été question " de rester à Londres, conscient des progrès qu'il a encore à réaliser. Mais pour l'avenir, José Mourinho et le board de Chelsea semble croire en celui qu'Igor Tudor, aujourd'hui à la tête du PAOK Salonique, mais alors coach de l'Hajduk Split, avait comparé à Luka Modrić. À la seule différence que Mario Pašalić, parfois présenté comme un milieu défensif, est en réalité bien plus offensif : fort des deux pieds, à l'aise dans le jeu aérien et disposant d'un gros sens du but lui permettant de régulièrement marquer des buts de renard de surface, le nouveau Monégasque peut évoluer comme milieu offensif axial - ce qu'il assumait à Split - tout comme jouer plus reculé dans un poste de relayeur.

Staphylocoque, Mondial 2014 et Ligue des champions 2004


En Principauté, associé à Jérémy Toulalan, il devrait avoir l'opportunité d'évoluer…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant