Mario Monti joue les médiateurs

le
0
Quatre dirigeants européens ont rendez-vous à Rome ce vendredi pour des consultations cruciales pour l'avenir de l'Europe.

À la veille de consultations à quatre (Allemagne, Espagne, France, Italie) cruciales pour l'avenir de l'Europe qui se tiennent vendredi à Rome, Mario Monti a obtenu un appui renouvelé des partis soutenant son gouvernement de technocrates. Mercredi soir, le PDL de Silvio Berlusconi, les centristes de l'ex-UDC et le Parti démocrate se sont formellement engagés à voter le projet de réforme du marché du travail qui piétinait laborieusement depuis quatre mois. Il sera définitivement adopté par le Parlement le 27 juin, à la veille du Conseil européen. Le président du Conseil ne voulait pas s'y présenter sans avoir en poche cette réforme fondamentale pour la relance économique de l'Italie, la quatrième de son mandat après les privatisations, la réforme des retraites et les sévères restrictions budgétaires de décembre dernier.

«Les prochaines semaines ne seront pas forcément plus calmes pour Mario Monti», relève le Corriere della Sera. Les partis politiques attend

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant