Mario Draghi répond aux critiques allemandes visant la BCE

le
9
MARIO DRAGHI RÉPOND AUX CRITIQUES ALLEMANDES CONTRE LA BCE
MARIO DRAGHI RÉPOND AUX CRITIQUES ALLEMANDES CONTRE LA BCE

FRANCFORT (Reuters) - Le président de la Banque centrale européenne, Mario Draghi, a réfuté jeudi les critiques allemandes contre la politique monétaire jugée trop laxiste de l'institution, déclarant que la BCE était indépendante et obéissait à la loi, pas aux responsables politiques.

"Nous avons pour mandat de préserver la stabilité des prix dans l'ensemble de la zone euro, pas seulement en Allemagne", a-t-il dit lors d'une conférence de presse à l'issue d'une réunion du Conseil des gouverneurs de la BCE.

Les critiques se multiplient en Allemagne contre les mesures prises par la BCE pour tenter de relancer l'inflation et l'activité économique en zone euro, les taux particulièrement bas qu'elle génère ayant un impact sur les revenus de l'épargne des ménages.

Le président de la BCE a été directement pris pour cible pour avoir déclaré que la "monnaie hélicoptère", qui consisterait pour la banque centrale à distribuer directement de l'argent aux ménages, était un concept intéressant.

Le ministre allemand des Finances, Wolfgang Schäuble, a été jusqu'à rendre la politique monétaire ultra-accommodante de la BCE responsable de la montée du parti populiste anti-immigration Alternative pour l'Allemagne (AfD).

Mario Draghi a déclaré que la possibilité de recourir à de la "monnaie hélicoptère" n'avait pas été évoquée lors de la réunion de jeudi et que la politique suivie par l'institution de Francfort n'avait rien d'exceptionnelle dans l'environnement économique actuel.

"Nos politiques ne sont pas très différentes des politiques dans le reste du monde", a-t-il dit. "Et nos politiques fonctionnent."

(John O'Donnell, Yann Le Guernigou pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • coco123 il y a 10 mois

    ça parle moins de bruxelle maintenant il doit y avoir de la bruxellose sur les bovins

  • tchazard il y a 10 mois

    pour creer de l 'inflation il faut importer moins cher les MP libellés en $us, donc il faut devaluer l 'euro en dessous du $ , donc imprimer plus . il y arrive pas mario a devaluer contre le $usdepuis 2 ans

  • umrk il y a 10 mois

    Les boches veulent imposer leurs choix, qui ne conviennent qu'à l'option de suicide démographique qu'ils ont souscrite ...

  • jeanet66 il y a 10 mois

    no limit ! AU FOU ! après avoir racheté les obligations d'états il veut racheter les obligations privés puis ensuite les high yield ! AU FOU ! Mario c'est le pilote allemend qui veut se suicider avec l'europe entiére ! enlevons lui les commandes de la BCE

  • crcri87 il y a 10 mois

    Imaginez ce bigot de Trichet à la place de super Mario !! La BCE passerait son temps à ne rien faire.Quant aux Allemands leurs remèdes ont réussi en leur temps mais ce qui est valable pour l'un ne l'est pas forcément pour l'autre.En fait personne n'y comprend rien.

  • mlcbnb il y a 10 mois

    les taux zéro sont anti consommation, donc contre productif pour créer de l'inflation, de la demande.les épargnats avaient l'habitude de ne consommer que les intérêts de leurs bas de laine, pas le capital. Les nouveaux épargnants doivent encore plus épargner pour avoir une pension. Seul gagnant l'immobilier, mais avec un bémol, car de plus en plus de problèmes avec les locataires. Ceci peut en refroidir plus d'un

  • jape38 il y a 10 mois

    Comment une politique monétaire qui consiste à mener artificiellement les taux à zéro pourrait-elle être bonne? Les agents économiques (épargnants, investisseurs, producteurs) perdent leur repère. En outre la BCE rachète les dettes publiques enlevant la pression aux Etats surendettés. Mario est un danger public.

  • dgui2 il y a 10 mois

    Et il n'y a pas que les Allemands qui critiquent l'action de la BCE. toute personne de bon sens aura compris que les QE successifs n'ont EN RIEN relancé l'économie et ne peuvent pas CREER de l'inflation. La déflation actuelle provient pour l'essentiel de la baisse du pétrole et des matières premières.

  • SM7 il y a 10 mois

    Le problème c'est que les allemands sont souvent les seuls à voir juste dans ce domaine.