« Mario Draghi, pour surprendre, doit sauver le soldat bancaire » Laurent Deydier, MESSIEURS HOTTINGUER et CIE

le
0

Laurent Deydier commente le début d'année où le marché a "regardé le verre à moitié vide" au contraire du début 2015. La FED qui ne veut pas influer sur le débat politique (élections de fin d'année) pourrait ne pas intervenir du tout en 2016. Du côté de la BCE, Mario Draghi pourrait modifier les conditions sur le Quantitative Easing sans toucher au crédit bancaire. Enfin, en terme d'allocation, le marché pourrait reprendre son souffle avant de reprendre de la hauteur pour viser les 4600/4700 points en fin d'année.
Laurent Deydier, Directeur Général Adjoint de MESSIEURS HOTTINGUER et CIE était l'invité de Fabrice Cousté dans l'émission Direct Marchés.

Copyright (c) 2016 www.TVFinance.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant