Mario Draghi ne surprend pas les marchés

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont terminé proches de l'équilibre après les propos sans surprise de Mario Draghi. A la clôture, le CAC 40 a affiché un repli de 0,08% à 4 376,25 points tandis que l'EuroStoxx 50 a gagné 0,05% à 2 968,49 points. A Wall Street, les investisseurs marquent une pause après une série de neuf séances de hausse consécutives. Le Dow Jones recule de 0,19% à l'approche de la mi-séance.

Les investisseurs n'ont pas été surpris par la décision de la BCE de maintenir ses taux à un niveau historiquement bas. Le principal taux directeur, le taux de refinancement, est resté à zéro tandis que les taux de facilité de prêt marginal et de facilité de dépôt ont été confirmés à -0,25% et -0,4%.

De même, les opérateurs n'ont guère réagi aux propos globalement encourageants de Mario Draghi. Le président de l'institution s'est félicité de la réaction contenue des marchés au vote des Britanniques en faveur d'une sortie de l'Union européenne.

La BCE a également confirmé que son programme d'achats d'actifs d'un montant de 80 milliards d'euros serait mené jusqu’à son terme (mars 2017), voire au-delà si nécessaire, jusqu'à ce qu'elle observe un ajustement durable de l'évolution de l'inflation conforme à son objectif (près de 2% par an). L'institution s'est enfin dite prête à aller plus loin dans son programme d'assouplissement monétaire si le Brexit venait à ralentir la reprise en zone euro.

A la Bourse de Paris, le CAC 40 a été dominé par Publicis (+2,74%), qui a publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes. La deuxième place du palmarès est occupée par Technip. La société de services pétroliers a remporté un contrat important aux Etats-Unis. Hors CAC 40, Air France-KLM a cédé 4,11%, pénalisé, comme le reste du secteur aérien européen, par les avertissements sur résultat lancés par Lufhtansa et EasyJet.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant