Mario Draghi n'en a pas fini de révolutionner la BCE

le
0
La Banque centrale européenne pourrait à l'avenir rendre publiques ses délibérations de politique monétaire. Les dogmes qui prévalaient sous l'ère Trichet sont en train de tomber un à un.

Avis à tous les observateurs de la vie politique et économique: ce n'est plus du côté des dirigeants politiques qu'il faut attendre de grandes envolées mais bel et bien chez les banquiers centraux, et tout particulièrement en Europe. Ainsi, il y a tout jute un an, le 26 juillet à Londres en prélude aux Jeux Olympiques, Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, avait promis crânement de «tout faire pour préserver l'euro». Et il avait ajouté sentencieusement, «croyez -moi, ce sera suffisant».

Ces fières paroles ont produit l'effet recherché. La crise de confiance qui accablait les pays du Sud de l'Euroland s'est calmée, et même si les thérapies mises en ½uvres par les gouvernements restent douloureuses, l'économie européenne commence aujourd'hui à ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant