Mario Draghi juge fragile la reprise économique de la zone euro

le
0
MARIO DRAGHI JUGE FRAGILE LA REPRISE DE LA ZONE EURO
MARIO DRAGHI JUGE FRAGILE LA REPRISE DE LA ZONE EURO

BERLIN (Reuters) - Mario Draghi, président de la Banque centrale européenne (BCE), a déclaré lundi que l'économie de la zone euro restait "fragile" et que le taux de chômage était "toujours beaucoup trop élevé", tout en réaffirmant l'engagement de l'institut d'émission de maintenir ses taux à niveau bas pendant une période prolongée.

"La reprise n'en est qu'à ses balbutiements", a-t-il dit lors d'une conférence à Berlin, notant au passage que la hausse de 0,3% du produit intérieur brut (PIB) de la zone euro au deuxième trimestre était bienvenue.

En juillet dernier, Mario Draghi a rompu avec la tradition de ne jamais rien dire par avance en déclarant que la BCE maintiendrait ses taux à un niveau exceptionnellement bas pendant une période prolongée et qu'elle pourrait même les réduire encore.

En s'attachant ainsi à donner aux investisseurs le plus d'indications possibles sur l'évolution prévisible de sa politique monétaire de la zone euro, la BCE a emboîté le pas à la Réserve fédérale américaine et à la Banque d'Angleterre, qui cherchent notamment à apaiser les tensions sur les taux de marché.

"Etant donné la modération des anticipations en matière d'inflation à moyen terme, le conseil des gouverneurs de la BCE s'attend à ce que les taux directeurs restent à leur niveau actuel - ou soient abaissés - pendant une période prolongée", a dit Mario Draghi.

Il a également déclaré que la reprise des prêts au secteur privé était une priorité.

Michelle Martin, Benoit Van Overstraeten pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant