Marini : « La pause fiscale peut devenir un piège »

le
0
INTERVIEW - Philippe Marini, président UMP de la commission des ­finances du Sénat, réagit au projet de budget 2014 (PLF) présenté mercredi par les ministres de l'Economie et du Budget.

LE FIGARO.- Les contours du budget 2014 vous semblent-ils aller dans le sens de la croissance et de l'emploi?

Philippe MARINI.- Non, pas du tout. Si la courbe de la croissance paraît se redresser, on passe d'une stagnation négative à positive. On est loin du seuil à partir duquel l'économie recréerait des emplois. L'indice de la production manufacturière est mauvais, la balance courante continue de se dégrader, la France perd des points de compétitivité. Le gouvernement est très mal à l'aise à l'égard de l'équation des finances publiques, il le montre bien par la thématique de la pause fiscale. Cette pause fiscale est une habileté de communication, qui peut devenir un piège, parce que dans la réalité des choses, on part de mesures dé...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant