Marini : "L'État ne peut plus s'occuper de tout"

le
11
Pour Philippe Marini, président UMP de la commission des Finances du Sénat, l'État se dissout sous nos yeux.
Pour Philippe Marini, président UMP de la commission des Finances du Sénat, l'État se dissout sous nos yeux.

Avant l'examen du budget 2014 par le Sénat où il pourrait bien être rejeté par une coalition entre la gauche du PS et la droite, l'UMP sonne la charge contre les choix du gouvernement. Le président de la commission des Finances, Philippe Marini, explique pourquoi.

Le Point.fr : Le gouvernement prévoit 15 milliards d'économies de dépenses pour 2014. Pourquoi estimez-vous que c'est insuffisant ?

Philippe Marini : Le gouvernement ne fait pas d'économies de dépenses. Il procède, dans un certain nombre de budgets ministériels, à un simple freinage par rapport à ce qui se serait passé sans aucune mesure supplémentaire. Un freinage habilement présenté comme l'équivalent d'économies. C'est faux, puisque la dépense de l'État en 2014 va augmenter d'une dizaine de milliards d'euros par rapport à 2013, car il faut intégrer les 12 milliards d'euros du programme d'investissement d'avenir. C'est bien de la dépense publique d'État. Certes, elle n'impacte que marginalement le déficit au sens du traité de Maastricht, mais elle est financée par emprunt. On nous promet des ventes de participations publiques, mais nul ne sait pour l'instant où, quand, comment, ni pour combien. Cette façon de présenter un freinage de dépenses en baisse a aussi été utilisée par la droite... Cette technique n'est pas critiquable en soi, mais le gouvernement ne peut pas faire croire à l'opinion publique qu'il réduit la...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 90342016 le mercredi 6 nov 2013 à 11:31

    agir viré les tous si vous en avez

  • frk987 le mercredi 6 nov 2013 à 10:33

    Arrêtez avec votre 1789, ignoble boucherie, où furent assassinés des gens qui investissaient 100% de leurs avoirs dans ce qui était à l'époque la NATION française. Certes on est à mille lieues des mag.ouilles financières du PS dont les membres ne voient que leur propre intérêt. Quant aux impôts de l'ancien Régime, vite, que l'on y revienne !!!! 15% du max du max....mais vos enseignants socialos vous ont bien déformé l'esprit.

  • M3493130 le mercredi 6 nov 2013 à 10:20

    M8252219 a tout dit. Ces privilégiés auraient du disparaître depuis 1789! Il n'en est rien, une nouvelle court, de nouveaux seigneurs, une noblesse d'argent tout cela s'est reconstitué entre les mains d'autres X et énarques.

  • alc2855 le mercredi 6 nov 2013 à 10:17

    L'état doit s'occuper de ce pourquoi il a été inventé. Garantir la sécurité, la liberté et la justice pour ces citoyens dans ces frontières. Il n'a pas été inventé pour nous faire manger 5 fruits et légumes par jour ou pour transporter des lettres d'amour ou ges gens.......

  • M8637171 le mercredi 6 nov 2013 à 10:07

    Quelques élus font leur boulot ! c'est rare ! effectivement si la situation n'était pas catastrophique freinait les dépenses de l'état serait une bonne chose. C'était d'ailleurs l'idée de bayrou. mais cela est notoirement insuffisant. Nos élus sont des faignants, démagogues, voyous et clientélistes. Ce ne serait pas si grave si leur agissement n'asphyxiaient pas les entreprises privées par les taxes, impôts et droit du travail.

  • M1765517 le mercredi 6 nov 2013 à 09:37

    dénoncer acter c'est bien, agir non de diou c'est surement mieux même si c'est impopulaire !

  • M8252219 le mercredi 6 nov 2013 à 09:26

    DES ÉCONOMIES SEULES SOLUTIONS AU PLONGEON:Réduire de moitié le nombre des députés et des sénateurs,fiscaliser tous leurs revenus indemnités et avantages en tout genre.Supprimer le mille feuilles administratif.Supprimer les régimes spéciaux et les statuts spéciaux.Revenir sur tous les avantages indus distribués par clientélisme,salariés du sénat,attachés parlementaires.PAR RÉFÉRENDUM SI NÉCESSAIRE

  • geraldmu le mardi 5 nov 2013 à 19:08

    L'état ne devrait s'occuper de -presque -rien et tout irait beaucoup mieux.

  • fquiroga le mardi 5 nov 2013 à 17:45

    Si l'état s'était occupé de tout cela aurait fini par se savoir.......

  • frk987 le mardi 5 nov 2013 à 17:30

    Et même qu'il devrait ajouter que le rôle de l'Etat n'est certainement pas de faire de la redistribution de revenus (surtout pour des fins électorales...).