Marineland : le plus grand parc marin d'Europe, confronté aux « anti-delphinariums »

le
0
Marineland : le plus grand parc marin d'Europe, confronté aux « anti-delphinariums »
Marineland : le plus grand parc marin d'Europe, confronté aux « anti-delphinariums »

Observer les pirouettes synchronisées des dauphins et des orques. C'est ce que de nombreuses familles sont venues faire à Marineland, le plus grand parc marin d'Europe, situé à Antibes (Alpes-Maritime). Malgré sa très grande popularité, le parc est sur la défensive face aux militants « anti-delphinariums ».

Ce samedi 15 août, un nouveau rassemblement de défenseurs des animaux est prévu au parc.

En 2013, un documentaire lance le débat

A la mi-juillet, quelque 500 défenseurs des animaux venus de toute la France ont manifesté à la mi-juillet aux abords du parc Marineland, prônant le boycott. « C'est bien un zoo marin dans lequel les orques et les dauphins n'ont pas plus de place pour se mouvoir qu'un poisson rouge dans un lavabo ! », assénait un collectif animalier local, dénonçant des « dresseurs avec carottes et bâtons ». 

La diffusion en 2013 aux États-Unis du documentaire « Blackfish » avait lancé un vif débat sur la captivité des orques. La célèbre entreprise américaine de parcs aquatiques SeaWorld, dont les revenus avaient diminué l'année suivante, a depuis entamé des travaux d'agrandissement de ses bassins.

« La captivité est un fait »

Dans ce contexte, c'est l'émoi à Marineland, où travaillent notamment 50 « soigneurs ».  « La captivité est un fait, il faut faire en sorte que ça se passe bien », rétorque le directeur animalier du parc, Jon Kershaw. « Nés en captivité et habitués à être nourris, nos animaux marins ne survivraient pas s'ils étaient lâchés en mer ».

La direction distribue désormais un long document répondant aux critiques récurrentes. Elle souligne que la capture de cétacés en milieu naturel est bannie en Europe et que 90% des mammifères marins de Marineland sont nés en parcs, elle affirme que l'espérance de vie moyenne des orques (entre 25 et 30 ans) est semblable en milieu artificiel et naturel.

La plus vieille orque de Marineland, Freya, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant