Marine Le Pen voyage en solitaire

le
0
En déplacement aux États-Unis, la présidente du Front national peine à rencontrer des personnalités américaines de premier plan.

De notre envoyé spécial à Washington

Marine Le Pen contemple longuement la statue géante d'Abraham Lincoln qui orne le mémorial construit au c½ur de Washington en mémoire du grand homme. La présidente du Front national est arrivée mardi soir dans la capitale américaine et restera cinq jours aux États-Unis. En pleine crise de l'euro, la candidate à l'Élysée espère que ce déplacement va contribuer à convaincre l'opinion française du sérieux de son programme pour sortir de la crise financière. Un pari loin d'être gagné.

Certes, Marine le Pen est de nouveau créditée d'intentions de vote très élevées à la présidentielle. Elle obtient 19% dans le sondage Ipsos Logica rendu public mercredi. Mais le leader d'extrême-droite peine toujours à être reçu par des personnalités politiques étrangères de premier plan. Pas de star en vue lors des entretiens annoncés. Début 1987 -avant l'onde de choc provoqué par ses propos sur le «détail»- Jean-Marie Le P

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant