Marine Le Pen veut pousser son avantage

le
0
La présidente du FN ne cache pas qu'une victoire de François Hollande arrangerait ses ambitions ultérieures.

Au Front national aussi, on dispose désormais d'«éléments de langage», ces messages élaborés par l'équipe d'un candidat et répétés sur toutes les ondes par ses porte-parole. Marine Le Pen et ses lieutenants raillent ainsi à l'envi «la drague» de leurs quelque 6 420 000 électeurs par Nicolas Sarkozy et François Hollande. La présidente du FN a donné le ton. «C'est une drague très lourdingue», s'est-elle exclamée mercredi matin sur Sud Radio, ne cachant pas sa satisfaction d'avoir entendu Nicolas Sarkozy affirmer que le FN était «un parti démocratique». Mais cette déclaration du président-candidat, qui a suscité une polémique, a été accueillie comme un dû par Marine Le Pen. «Merci, a-t-elle ironisé sur Sud Radio. Ce qui est scandaleux, c'est d'avoir dit l'inverse pendant des années», a soutenu l'eurodéputée.

Bien déterminée à pousser son avantage le plus loin possible, la présidente du FN est passée à l'offensive. Elle a sommé Nicolas Sarkozy

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant