Marine Le Pen se voit désormais en chef de l'opposition

le
7
Marine Le Pen se voit désormais en chef de l'opposition
Marine Le Pen se voit désormais en chef de l'opposition

par Gérard Bon

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen et son équipe de campagne ont accueilli comme une victoire dimanche soir la troisième place de la candidate du Front national au premier tour de l'élection présidentielle en France avec 18% à 19% des voix.

"Victoire ! Victoire !", ont scandé dans une grande clameur plus de 500 cadres et soutiens réunis dans une salle du XVe arrondissement de Paris à l'annonce des résultats.

La présidente du Front national, pour qui "le combat ne fait que commencer", a fêté son résultat "historique" pour son parti, en dansant avec le président de son comité de soutien, l'avocat Gilbert Collard, sur un air de Lionel Richie "All Night Long".

Elle ne donnera pas de consigne de vote mais exprimera sa position personnelle pour le second tour lors du défilé du 1er Mai de son parti, à Paris. Environ 50% de son électorat pourrait voter pour le président sortant, et 20% pour François Hollande, selon les instituts de sondage.

Même si l'espoir d'une qualification au second tour s'est envolé, la présidente du Front national dépasse le score historique obtenu par son père en 2002 (16,86%), ce qui devrait permettre au FN de ramasser la mise aux élections législatives de juin.

Pour les militants rassemblés devant un écran géant salle Equinoxe, l'objectif est à présent "d'"exploser" l'UMP.

A 43 ans, la présidente du FN a réussi son pari de relever un parti affaibli par les scrutins de 2007, d'adoucir son image - ce qu'elle appelle un ""marinisme décomplexé" - et de s'implanter durablement.

Marine Le Pen a attendu 21h00 pour prendre la parole sur une estrade tendue de tissu bleu marine, face à des partisans qui ont d'abord affecté le calme des vieilles troupes avant de laisser éclater leur joie.

"Ce premier tour n'est pas une fin en soi mais le commencement d'un vaste rassemblement des patriotes de droite comme de gauche", a-t-elle dit, en affirmant qu'il ne s'agissait que d'un "début."

"Maintenant, face à un président sortant à la tête d'un parti considérablement affaibli, nous sommes désormais la seule véritable opposition à la gauche ultralibérale laxiste et libertaire", a-t-elle dit en anticipant une défaite de Nicolas Sarkozy le 6 mai.

Son père, Jean-Marie Le Pen, désormais président d'honneur, n'a pas boudé son plaisir, pariant sur une décomposition de l'équipe Sarkozy. "On va assister à une bataille de chefs à l'UMP", a-t-il dit.

Florian Philippot, le directeur de campagne, a vu sa stratégie validée, en particulier le choix de thèmes économiques et sociaux et les appels de la candidate en direction des "oubliés" et des classes populaires.

Selon lui, le mérite en revient à la chef de file du FN. ""Marine a fait une très belle campagne, on a toujours été très confiants", a-t-il dit.

"Je crois que ce soir Marine Le Pen devient la chef de l'opposition, parce qu'il me semble que Nicolas Sarkozy a perdu cette élection, il a beaucoup trop trahi son électorat", a-t-il ajouté.

CHAMP DE RUINES

Les proches de Marine Le Pen, de son compagnon Louis Aliot, vice-président du FN, au secrétaire général Steeve Briois, ont dit croire que le "rassemblement" voulu par leur championne incarnerait désormais l'opposition au futur pouvoir socialiste.

Le score de dimanche apparaît comme une forme de couronnement pour la fille de Jean-Marie Le Pen, qui a mené une campagne longue - quasiment depuis janvier 2011 - et harassante.

Elle estime avoir été le "centre de gravité" de la campagne, forçant par exemple Nicolas Sarkozy à parler des "oubliés" et à réagir sur la viande halal ou la venue en France de prédicateurs islamiques.

Elle a aussi la satisfaction de laisser loin derrière elle son ennemi juré, Jean-Luc Mélenchon, donné quatrième avec autour de 11% des suffrages.

Jean-Marie Le Pen, qui n'avait pas supporté voir le candidat du Front de gauche traiter sa fille de "semi-démente" et de "chauve-souris", s'est réjoui de voir qu'il quittait désormais la scène "avec son slip rouge sur la tête".

Depuis son accession à la tête du parti, Marine Le Pen parie sur une implosion de l'UMP au lendemain du scrutin présidentiel, du moins si Nicolas Sarkozy mord la poussière au soir du 6 mai.

"Nicolas Sarkozy "a dit qu'il allait partir s'il perdait. Il va donc laisser un champ de ruines", déclarait-elle jeudi dernier. "Il n'a plus aucune chance de gagner. C'est une évidence. Il le sait lui-même."

Dans cette optique, la dirigeante du FN conduira la bataille des législatives à la tête d'un rassemblement patriotique susceptible d'attirer des élus UMP soucieux de sauver leur siège ou d'accepter des arrangements.

L'objectif minimum pour le FN est de faire son retour à l'Assemblée nationale. Ce serait une première depuis 1986. Le parti avait alors obtenu 35 députés grâce à la proportionnelle.

Avec John Irish, édité par Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • chatnour le lundi 23 avr 2012 à 00:56

    Raison de plus pour voter systématiquement pour les listes FN aux législatives !

  • Kebek le lundi 23 avr 2012 à 00:44

    elle est rentrée dans son chateau, heureuse de faire elire hollande et de faire mettre aubry a matignon ...

  • chatnour le lundi 23 avr 2012 à 00:24

    So-do-mi-sé le mélanchions ! Collignon, tête de fion, mélanchions, tête de c.on ! Marine vous l'a mis jusqu'à l'os, nayara10, g.joly1, lagarto, psdi et autres c.onnards du même tonneau ! et vous n'avez encore rien vu, attendez donc les législatives ! Là, ça va vous faire encore plus mal ! Préparez la vaseline !

  • NYORKER le lundi 23 avr 2012 à 00:18

    D'ailleurs Mélanchon le bouffon est pour cette démocratie !

  • NYORKER le lundi 23 avr 2012 à 00:17

    Laraleur , c'est ce qu'on appelle la démocratie des copains ! ceux la même qui défendent corps et armes notre belle démocratie à la Française et que le monde entier nous envie...

  • LeRaleur le dimanche 22 avr 2012 à 23:16

    Le découpage électoral français étant ce qu'il est, il est presque sûr que Millionchon aura plus de députés que MLP. Il suffit de voir le PC ces 20 dernières années.

  • nayara10 le dimanche 22 avr 2012 à 22:06

    Médias ,sondeurs ,politiques tout semble dire que les élections sont truquées d'avance.Et je pense qu'elle aura avec beaucoup de chance ZÉRO DÉPUTÉS...Que Millionchon en aura 30 sinon plus ....Lui ,il a le droit de détruire la FRANCE ....