Marine Le Pen se pose en «alternative»

le
0
À Marseille, la présidente du FN dit vouloir transformer la dynamique dans les sondages en succès électoraux.

De notre envoyé spécial à Marseille

«On parle de nous, on parle de nous sans relâche!» Marine Le Pen a affiché sa satisfaction, dimanche après-midi, lors de son discours de clôture de l'université d'été du Front national à Marseille. La députée européenne faisait allusion au tollé provoqué par les propos de François Fillon vendredi, qui a affirmé qu'en cas de duel FN-gauche au deuxième tour aux municipales il recommanderait de voter pour «le moins sectaire».

«L'obsession qu'ils ont pour nous est un nouveau point commun», a dit Marine Le Pen, en renvoyant UMP et PS dos à dos. La candidate à l'Élysée a jugé que, entre le peuple français et les partis de gouvernement, il y avait «un divorce pour faute, aux torts exclusifs de l'UMPS».

«Les sondages montrent une adhésion croissante à nos idées et nous laissent espérer de grandes r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant