Marine Le Pen s'oppose au financement public des mosquées

le
0
Invitée du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», Marine Le Pen est revenue sur la polémique suscitée par sa comparaison entre l'Occupation et les prières de certains musulmans sur la voie publique

«Sous prétexte que je condamne le comportement de quelques milliers de fondamentalistes, qui font un acte politique en priant dans la rue, vous voudriez me faire croire que je stigmatise l'ensemble des musulmans?» Invitée ce dimanche du «Grand Jury RTL-Le Figaro-LCI», Marine Le Pen, vice-présidente du Front national, a affirmé que la polémique suscitée voilà huit jours par sa comparaison entre l'Occupation et les prières de certains musulmans sur la voie publique avait été provoquée, «de façon parfaitement artificielle», à l'instigation de l'Élysée.

S'agissant de cette polémique, «le fond est essentiel, la forme est anodine», a argumenté Marine Le Pen. La députée européenne a affirmé que le maire du XVIIIe arrondissement de Paris, Daniel Vaillant (PS), avait publiquement déclaré qu'il ne demandait pas à l'État d'intervenir pour faire cesser les prières publiques par «peur des désordres». La vice-présidente du FN a jugé que la France devrait ap

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant