Marine Le Pen s'invite à Rome et songe à Lampedusa

le
0
La présidente du FN porte plainte contre Jean-Luc Mélenchon, qui l'avait traitée de «fasciste».

Marine Le Pen exploite son avantage. Après le sondage spectaculaire qui la plaçait en tête au premier tour de la présidentielle avec 23% d'intentions de vote, la présidente du Front national prévoit de se rendre à Rome lundi prochain. Lors de son déplacement de l'autre côté des Alpes, elle entend dénoncer «l'incapacité de l'Union européenne à juguler le déferlement migratoire qui frappe l'île de Lampedusa» après la révolution tunisienne. La candidate FN à l'Élysée envisage également de se rendre ultérieurement sur l'île de Lampedusa. «Si je peux me rendre à Lampedusa, j'irai, bien sûr», a-t-elle assuré.

La candidate FN à l'Élysée fustige les accords de Schengen. «Il n'y a plus de frontières intérieures dans l'Union européenne», a-t-elle déploré lundi. Marine Le Pen a recommandé la conclusion d'accords trilatéraux entre la France et ses voisins italiens et espagnols.Adoptant un ton très virulent, la candidate FN à l'Élysée a soutenu que «

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant