Marine Le Pen retrouve ses fondamentaux

le
0
La présidente du FN, à Nice, a surtout parlé de sécurité et d'immigration.

De notre envoyé spécial à Nice

Quand une campagne paraît s'essouffler, rien ne vaut un retour aux classiques éprouvés. Dimanche, à Nice (Alpes-Maritimes), Marine Le Pen a délaissé le sujet complexe de la crise financière pour retrouver un terrain - immigration, sécurité - où elle est sûre d'être applaudie par ses sympathisants. S'exprimant devant plus de 1600 personnes lors de son discours de clôture des Journées d'été de Marine Le Pen (et non «du Front national»), la candidate à l'Élysée a tiré à boulets rouges sur Nicolas Sarkozy.

En matière d'immigration, «on a un mal fou à voir une différence entre l'UMP et le PS, a soutenu Marine Le Pen: 114.000 entrées légales sous Jospin en 2000, 203.000 sous Sarkozy en 2012 - 78% d'immigration en plus que les socialistes». Évoquant l'insécurité, la candidate du FN à l'Élysée a souhaité que «plus aucune aide sociale» ne soit versée «aux récidivistes délinquants ou criminels» condamnés à «un an

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant