Marine Le Pen regrette les caricatures racistes d'un blog FN

le
3
MARINE LE PEN REGRETTE LES CARICATURES RACISTES SUR LE BLOG D'UN CANDIDAT DU FN
MARINE LE PEN REGRETTE LES CARICATURES RACISTES SUR LE BLOG D'UN CANDIDAT DU FN

PARIS (Reuters) - Le candidat du Front national aux législatives dans le Rhône, accusé d'avoir publié des caricatures à caractère raciste sur son site internet, sera traduit devant le conseil de discipline du parti, a-t-on appris auprès de la direction du FN.

Marine Le Pen, candidate du parti à la présidentielle, a déclaré mercredi lors d'une conférence de presse qu'elle regrettait "profondément" ces dessins polémiques publiés sur le blog de Stéphane Poncet.

Parmi les images figurent le dessin d'un "Père Noël roumain" dérobant un écran plat et la caricature façon coloniale d'un homme noir pour moquer le film "Intouchables" interprété par Omar Sy.

Stéphane Poncet "devra s'expliquer devant la commission de discipline du mouvement", a dit à Reuters Louis Alliot, vice-président du parti.

"Ensuite Marine Le Pen tranchera", a précisé Steeve Briois, secrétaire général, soulignant que ce genre de comportement est "complètement contraire" à la "stratégie de dédiabolisation" voulue par la dirigeante du mouvement.

Le maintien ou non de la candidature du militant de Villeurbanne, près de Lyon, se posera ensuite devant la commission d'investiture.

Avant cette affaire, des associations anti-racistes et des responsables de gauche avaient dénoncé la présence de Marine Le Pen à un bal estudiantin d'extrême droite à Vienne, en Autriche.

Daniel Cohn-Bendit, l'un des animateurs d'Europe-Ecologie-Les Verts, a déclaré mardi sur BFM-TV que la candidate du FN à la présidentielle avait "bien le droit d'aller voir les déglingués fascistes", car "ça lui correspond".

Interrogé sur la participation de sa fille à ce bal, Jean-Marie Le Pen, président d'honneur du FN, a provoqué une nouvelle polémique par une formule ambiguë évoquant l'ancien directeur général du FMI, Dominique Strauss-Kahn.

"J'ai moi-même assisté à cette magnifique manifestation qui retrace d'ailleurs le Vienne du XIXe siècle, c'est Strauss, sans Kahn si vous voulez".

Marine Le Pen se trouvait à Vienne à l'invitation du dirigeant du parti populiste FPÖ, Heinz-Christian Strache, dont la formation est au coude à coude avec les sociaux-démocrates dans les intentions de vote.

La présidente du FN a dénoncé mardi une "polémique montée de toutes pièces".

"Au lieu d'essayer de se faire passer une nouvelle fois en victime, elle serait bien plus inspirée de mieux choisir ses amis et fréquentations", répond le Parti communiste.

"Marine Le Pen est xénophobe. Elle déteste les immigrés, c'est pour cela qu'elle est connue et admirée dans toute l'Europe par tous les fous furieux de l'extrême droite européenne", ajoute-t-il dans un communiqué.

Gérard Bon, édité par Yves Clarisse

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • tibetain le mercredi 1 fév 2012 à 18:35

    Changez tout de suite de pensée Madame parce que nous on est pas amusé de lire la haine par la porte ouverte a l'internet dans nos maisons. J'aime bien les portes de paix mais les odeurs sont entrées dans ma maison et j'ai pas fini de les associer a des nouvelles odeurs faites moi confiance!

  • M3101717 le mercredi 1 fév 2012 à 18:34

    Sincèrement ? Non !! Ah, nous voilà rassurés Marine. Tel père telle fille !!!

  • tibetain le mercredi 1 fév 2012 à 18:10

    Madame Lepen votre petit orteil fais sentir odeurs de haine partout ailleurs. Vous ne regardez donc jamais internet ou vous vous en fichez?