Marine Le Pen pousse (encore) le fondateur du FN vers la sortie

le
0
La patronne du FN Marine Le Pen veut empêcher son père Jean-Marie Le Pen de venir perturber l'université de rentrée du parti prévue début septembre à Marseille. 
La patronne du FN Marine Le Pen veut empêcher son père Jean-Marie Le Pen de venir perturber l'université de rentrée du parti prévue début septembre à Marseille. 

Le Front national continue de vivre un été meurtrier. Dans un courrier daté de ce mardi, la patronne du FN Marine Le Pen a convoqué son père le 20 août devant un bureau exécutif qui statuera "en formation disciplinaire". L'objectif de cette convocation ? Exclure ou suspendre en bonne et due forme Jean-Marie Le Pen de sa qualité d'adhérent du FN pour qu'il ne puisse pas venir pourrir l'ambiance de l'université de rentrée du parti prévue les 5-6 septembre à Marseille, sur ses terres de Provence-Alpes-Côte d'Azur où il est conseiller régional.

"Le FN doit réussir à tourner la page de ce conflit au plus vite pour que l'on puisse parler des sujets de fond qui préoccupent les Français", justifie un cadre du parti. Dans l'entourage du patriarche, on dénonce "la pure perversité et la méchanceté de Marine Le Pen d'envoyer ce courrier le jour de la Saint-Jean-Marie et d'organiser un conseil de discipline en pleins congés d'été".

Fureur

Dans ce courrier révélé par l'AFP, Marine Le Pen revient sur les quinze griefs qu'elle a contre celui qui fonda le FN en 1972. Parmi ceux-ci, elle cite les propos du Menhir sur "les chambres à gaz, détail de l'histoire de la Seconde Guerre mondiale", son éloge pour le maréchal Pétain, ses provocations à l'encontre des homosexuels, les insultes proférées à l'égard de son bras droit Florian Philippot et d'elle-même. "Marine Le Pen est furieuse contre son père et veut régler cette...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant