Marine Le Pen perd son immunité parlementaire

le
3
Marine Le Pen perd son immunité parlementaire
Marine Le Pen perd son immunité parlementaire

Le Parlement européen à Strasbourg a décidé mardi de lever l'immunité parlementaire de Marine Le Pen. La présidente du Front national est poursuivie pour avoir assimilé les «prières de rue» des musulmans à une «occupation», des propos qu'elle a maintenus lundi. Privée de cette immunité, la présidente du FN peut être mise en examen pour «incitation à la haine raciale». Réagissant à cette décision, le Front national raille «la terrible anxiété de la caste face à une responsable politique qui a le courage de dire la vérité à ses concitoyens».

Les propos controversés de l'eurodéputé d'extrême droite remontent à décembre 2010, pendant la campagne interne à la présidence du FN. Marine Le Pen avait établi un parallèle entre les prières de rue des musulmans et l'occupation allemande. «Je suis désolée, mais pour ceux qui aiment beaucoup parler de la Seconde Guerre mondiale, s'il s'agit de parler d'occupation, on pourrait en parler, pour le coup, parce que ça (NDLR : les prières de rue des musulmans) c'est une occupation du territoire», avait-elle déclaré à Lyon, sur les terres de son rival Bruno Gollnisch.

Ces déclarations avaient provoqué un tollé politique et le parquet de Lyon avait ouvert en janvier 2011 une enquête préliminaire pour «incitation à la haine raciale», après le dépôt d'une plainte du Mouvement contre le racisme et pour l'amitié entre les peuples (Mrap). Marine Le Pen avait ensuite affirmé que cette enquête avait été classée sans suite par le parquet, mais une plainte avec constitution de partie civile pour «provocation à la discrimination, à la violence et à la haine envers un groupe de personnes en raison de leur religion», émanant cette fois du Collectif contre l'islamophobie en France (CCIF), a déclenché l'ouverture d'une information judiciaire.

Le FN dénonce la «crainte croissante de l'oligarchie»

Le Front National a réagi aussitôt dans un communiqué. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mipolod le mardi 2 juil 2013 à 16:29

    Inutile et dangereux. La médiatisation de la prière des islamistes dans les rues va avoir un effet dévastateur sur l'opinion publique : bon de français ignorent que cela se déroule régulièrement dans les grandes villes françaises. Jackpot pour le FN ? J'en suis certain !

  • M9095115 le mardi 2 juil 2013 à 14:33

    Jugement purement politique.Réaction le FN va monter dans les sondages.Les gens ne sont pas dupes

  • M9872175 le mardi 2 juil 2013 à 14:32

    Z'ont pas autre chose à faire avec nos impots là....