Marine Le Pen optimiste, sans plus

le
0
Pour la présidente du Front national, candidate à Hénin-Beaumont, avoir un seul élu constituerait déjà une victoire

Marine Le Pen ou certains de ses lieutenants vont-ils accéder au Palais Bourbon? La présidente du Front national, qui a recueilli 17,9 % au premier tour de la présidentielle, n'est nullement assurée d'emporter des sièges à l'Assemblée. Le mode de scrutin majoritaire à deux tours, en vigueur aux législatives, rend très difficile la victoire pour les partis sans alliés au second tour.

Depuis près de vingt-cinq ans, seuls trois députés FN - Yann Piat dans le Var en 1988, Marie-France Stirbois à Dreux en 1989 et Jean-Marie Le Chevallier à Toulon en 1997 - ont été élus au scrutin majoritaire. Seules les législatives de 1986, à la proportionnelle, avaient «offert» 35 sièges de députés au FN. Cette fois, la présidente du Font national, elle-même candidate dans le Pas-de-Calais, considère que l'élection d'un député du Rassemblement bleu Marine, n'y en aurait-il qu'un seul, serait une «victoire».

Les pronostics sont délicats et les facteurs à prendre en co

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant