Marine Le Pen : "Ne me décevez pas, et allez voter" aux européennes

le
0
L'UMPS a échoué ! Elle n'est plus capable d'incarner la voix de la France ! a lancé la présidente du FN Marine Le Pen lors de son discours après le défilé du 1er Mai.
L'UMPS a échoué ! Elle n'est plus capable d'incarner la voix de la France ! a lancé la présidente du FN Marine Le Pen lors de son discours après le défilé du 1er Mai.

"Front national, ni droite ni gauche !", "On est chez nous !", "Marine, présidente !"... En ce jeudi matin, quelque 5 300 personnes selon la préfecture de police, 20 000 selon le FN, s'égosillent lors du traditionnel défilé en l'honneur de Jeanne d'Arc, à Paris. Pour le parti créé par Jean-Marie Le Pen en 1972, le 1er Mai est l'occasion d'honorer cette sainte de l'Église catholique qui "incarne l'esprit de résistance" pour avoir repoussé les troupes anglaises au XVe siècle. En tête du cortège, on aperçoit la présidente du parti Marine Le Pen, les députés Marion Maréchal Le Pen et Gilbert Collard, les maires frontistes fraîchement élus ainsi que les candidats aux élections européennes. "Marine, notre 2e Jeanne d'Arc"Chaque année, les mêmes sont fidèles au rendez-vous : quelques garçons vendent le journal de l'Action française - mouvement royaliste et nationaliste héritier des idées de Charles Maurras - et les vendeurs de hot-dog ravitaillent les militants venus de toute la France fatigués après plusieurs heures de voyage en car et une manifestation dans les jambes. "Je suis venu, car seule Marine Le Pen peut nous sortir du chômage et de la décadence", juge Marcel, un habitant des Yvelines, chômeur depuis 13 mois. Un peu plus loin, un monsieur porte sa pancarte à bout de bras : "Marine, notre 2e Jeanne d'Arc, sauve la France." Un défilé FN, c'est le métro aux heures de pointe : on croise des gens de bonnes familles en costume et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant