Marine Le Pen met le cap sur les législatives

le
0
La présidente du FN estime que la victoire de François Hollande au second tour de la présidentielle représenterait un « coup de pouce » décisif.

«Si le second tour oppose Nicolas Sarkozy et François Hollande, je ne donnerai pas de consigne de vote», avait annoncé Marine Le Pen. La présidente du Front national soutient que les deux finalistes «sont prêts à sacrifier le peuple français pour renflouer la zone euro». À l'en croire, «l'un comme l'autre préparent des plans d'austérité qui mèneraient directement la France à la situation de la Grèce». L'eurodéputée refuse donc «de soutenir un candidat qui met en œuvre la politique inverse» de celle qu'elle préconise.

Marine Le Pen mise sur la défaite du président sortant et l'espère ardemment. «Nicolas Sarkozy est seul responsable de ce qui va arriver, a-t-elle soutenu au Figaro. Il ne sera pas le prochain président de la République et va quitter la politique après avoir donné tous les pouvoirs à la gauche.»

Un «coup de pouce» décisif

La présidente du FN réaffirmera sa position - «ni Hollande, ni Sarkozy» - à l'occasion du rassemblement de

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant