Marine Le Pen, la marche vers l'Élysée

le
0
Marine Le Pen, seule candidate à sa succession, a été élue dimanche pour un second mandat à la tête du Front national.
Marine Le Pen, seule candidate à sa succession, a été élue dimanche pour un second mandat à la tête du Front national.

Sans surprise, Marine Le Pen a été réélue dimanche à la tête du FN. Seule candidate à sa succession, elle a remporté 100 % des suffrages exprimés lors du scrutin interne et entame ainsi un deuxième mandat à la tête du parti qu'elle dirige d'une main de fer depuis 2011. Celle qui jouit d'une autorité incontestée a plus que jamais les yeux rivés sur l'élection présidentielle. Préparer les prochaines échéances électorales : voilà d'ailleurs l'objectif principal du Congrès du FN qui se tient ce week-end à Lyon. "Il s'agit de mettre le FN au travail en vue des élections départementales de mars prochain, les régionales et pour la présidentielle", assure Nicolas Bay, promu secrétaire général du parti. Cibler les victimes de la mondialisationLe FN - qui ne dispose actuellement que de deux conseillers généraux - commence déjà à investir des candidats dans toute la France, à savoir dans les 2 052 cantons. Encouragé par sa victoire aux élections européennes, il compte sur l'élection de nombreux conseillers généraux même si aucun conseil général ne devrait tomber dans son giron. "Dans 1995 cantons de métropoles, il y en a 95 dans lesquels nous avons fait plus de 40 % des voix aux européennes ; et 310 dans lesquels notre score était supérieur à 35 %", souffle Nicolas Bay, en fin connaisseur de la carte électorale. De quoi faire frémir l'UMP et surtout la gauche, qui détient aujourd'hui 59 conseils généraux sur 101. Lors...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant