Marine Le Pen joue une partie de son avenir

le
0
À défaut de se qualifier pour le second tour, la candidate du FN s'est fixé pour objectif de devancer Jean-Luc Mélenchon.

Marine Le Pen retient son souffle. La présidente du Front national, âgée de 43 ans, joue une partie de son avenir politique à l'occasion de ce premier tour de l'élection présidentielle. «La dédiabolisation a progressé, soutient la candidate du FN. Dans le peuple, il y a un marinisme décomplexé.» Les derniers sondages la créditent de 14 % à 17 % des intentions de vote. La campagne s'achève alors que la députée européenne se redresse quelque peu dans les enquêtes d'opinion.

Un score inférieur à 15 % des voix serait interprété comme un échec à l'aune des objectifs très ambitieux que Marine Le Pen s'était fixés. En outre, les sondages l'avaient portée à plus de 20 % en juin 2011, parfois devant Nicolas Sarkozy, avant de décroître.

Une sorte «d'union sacrée»

Officiellement, la députée européenne vise toujours la barre des 20 % des suffrages et affirme qu'elle peut accéder au second tour. Mais, en privé, un de ses proches reconnaît qu'«on pouss

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant