Marine Le Pen : Jean-Marie Le Pen «ne doit plus pouvoir parler au nom du FN»

le , mis à jour à 11:59
0
Marine Le Pen : Jean-Marie Le Pen «ne doit plus pouvoir parler au nom du FN»
Marine Le Pen : Jean-Marie Le Pen «ne doit plus pouvoir parler au nom du FN»

Le chemin de croix de Marine Le Pen continue. Après un défilé du 1er mai aux allures de douche froide, la présidente du Front national, alors qu'elle était l'invitée du Grand Rendez-vous Europe1 – iTélé- Le Monde ce dimanche matin, n'est parvenue à taire ni sa colère, ni son émotion.

Au sujet de Jean-Marie Le Pen. Le divorce avec la figure tutellaire, son père Jean-Marie Le Pen, sonne comme une douloureuse blessure qu'il faudra rouvrir demain lundi, lorsque le bureau exécutif se réunira pour décider du sort politique du président d'honneur du FN. Puis répondre aux questions qui en découleront.

Sera-t-il exclu du parti qu'il a fondé, pour ses propos antisémites et négationnistes réitérés à l'hebdomadaire Rivarol, début avril ? Tout le laisse à penser. « Personne ne peut lui retirer son mandat d'eurodéputé. Mais il ne doit plus pouvoir parler au nom du Front national », tranche-t-elle. «Il restera toujours le fondateur du FN, celui qui l'a dirigé pendant 40 ans. Il aurait pu prendre de la hauteur, du recul, il ne souhaite pas le faire. Je le regrette mais les derniers actes qui ont été les siens sont inadmissibles », accable Marine Le Pen qui se trouve plongée « dans un abîme de perplexité ».

« J'ai le sentiment qu'il ne veut pas que le Front national continue à exister. Il outrepasse complètement les prérogatives qui sont les siennes », juge-t-elle. Alors qu'il avait été prié de se tenir à l'écart du défilé annuel du 1er mai, la présidente du FN admet sincèrement qu'il n'était pas prévu que son père monte à la tribune comme il l'a fait pour se faire acclamer. On comprend même qu'elle a détesté ce moment: «C'était malveillant de sa part. Un acte méprisant à mon égard».

Un compte caché en Suisse ? Celle que Jean-Marie Le Pen appelle «Madame Le Pen» n'a évoqué son «père» qu'une fois, et avec une grande émotion, lorsque lui a été posée la question du compte caché ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant