Marine Le Pen évoque une «grande alliance patriote» avec Dupont-Aignan et Chevènement

le
2
Marine Le Pen évoque une «grande alliance patriote» avec Dupont-Aignan et Chevènement
Marine Le Pen évoque une «grande alliance patriote» avec Dupont-Aignan et Chevènement

La présidente du Front National, Marine Le Pen, a évoqué ce dimanche la création d'une «grande alliance patriote» avec d'autres partis, notamment ceux de Nicolas Dupont-Aignan et de Jean-Pierre Chevènement, alliance qui pourrait entraîner un changement de nom du parti.

Interrogée sur le plateau de «C Politique» sur France 5 au sujet d'un éventuel changement de nom du parti pour «décomplexer» les électeurs, Marine Le Pen a répondu : «ce n'est pas dans cet esprit-là qu'il pourrait être envisagé à un moment venu, ça n'est pas d'actualité». «En revanche, si un jour il s'avère que nous arrivons à constituer avec d'autres partis politiques (...) une grande alliance patriote parce que la situation de la France a continué à se dégrader...», a-t-elle laissé en suspens.

«Défendre la souveraineté de la nation»

Y a-t-il d'autres partis patriotes en France ? «Oui», a répondu Marine Le Pen. «Il y avait le parti de M. Chevènement, il y avait le parti de M. Dupont-Aignan, il y a le parti de M. De Villiers, il y a des partis patriotes en France, et il pourrait être décidé demain que l'ensemble de ces partis se mettent ensemble pour pouvoir défendre la souveraineté de la nation et assurer sa sécurité et sa prospérité».

«Dans ces conditions-là évidemment on se posera la question (NDLR : du changement de nom), mais si c'est uniquement pour faire du cosmétique, ça n'a aucun intérêt», a-t-elle ajouté.

Le parti fondé par Dieudonné et Alain Soral pourrait-il faire partie de cette alliance ? «Vous voyez pas que c'est du folklore ? Que c'est de la com', que c'est de la pub ? Ils ont déjà fait de la politique ces deux-là, ils ont fait 1%, (...) reparlons de choses sérieuses», a rétorqué Marine Le Pen.

En octobre, Marine Le Pen avait déclaré que la question du changement de nom «mérit[ait] d'être posée», et que les militants pourraient être interrogés sur le sujet «d'ici à quelques ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mucius le lundi 24 nov 2014 à 07:45

    De nombreux militants du FN interviennent depuis des mois en soutien à la politique de POutine. On pouvait l'expliquer par le culte du chef à gros muscles très présent dans cette organisation politique. Aujourd'hui ça devient plus clair encore : Poutine vient d'accorder un prêt au FN pour son travail de propagande pro-Poutine. Alors le FN défendrait l'intérêt national? En fait c'est un sous-marin de Poutine acharné contre l'UE comme Poutine.

  • lemonon1 le lundi 24 nov 2014 à 07:11

    si cette union avait lieu je pense qu'en 2017 le ou la candidate de cette union serait élu au premier tour et ce serait une excellente chose pour la FRANCE!.J'adhère!