Marine Le Pen et Me Collard réclament la démission de Georges Tron

le
0
VIDÉO - Pour la présidente du FN, le secrétaire d'État à la Fonction publique, accusé d'agressions sexuelles, est le supérieur hiérarchique d'un certain nombre d'enquêteurs dans cette affaire, ce qui empêcherait les différents témoins de parler librement lors des auditions.

Au lendemain de l'audition des deux femmes accusant Georges Tron d'agression sexuelle et de viol, des voix s'élèvent pour demander la démission du secrétaire d'État à la Fonction publique et maire UMP de Draveil. Ses fonctions politiques pourraient en effet rendre difficile le témoignage des employés de sa mairie, mais aussi le travail des fonctionnaires de police.

«On va être obligé d'auditionner des gens qui sont directement sous l'autorité de M. Tron et dont la carrière dépend de lui, ce qui complique singulièrement la tâche des enquêteurs», estime vendredi Me Gilbert Collard, l'avocat des deux accusatrices. Les employés municipaux «n'auront pas une liberté totale de s'exprimer», ce qui «pose forcément un problème de sincérité des témoignages.» Pour mettre fin à cette situation, il envisage de «demander au préfet une mise sous tutelle de la mairie.»

Supérieur hiérarchique des policiers chargés de l'affaire

L'avocat met aussi en cause l'autorité e

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant