Marine Le Pen en quête d'un groupe à Bruxelles

le
1
À Bruxelles, Marine Le Pen était entourée de Harald Vilimsky du FPÖ autrichien (à gauche) et du populiste néerlandais Geert Wilders, pour une conférence de presse.
À Bruxelles, Marine Le Pen était entourée de Harald Vilimsky du FPÖ autrichien (à gauche) et du populiste néerlandais Geert Wilders, pour une conférence de presse.

Surtout, afficher un sourire ! "Regardez tous ces visages souriants autour de nous. Ils sont la preuve que nous n'avons aucune inquiétude." En ce mercredi d'après-triomphe, Marine Le Pen est "optimiste" devant la presse européenne convoquée à Bruxelles. Les journalistes font les comptes : avec qui s'alliera le Parti du peuple danois ? Quel refuge pour tel europhobe polonais n'appartenant à aucun grand parti ? Et surtout, la présidente du FN va-t-elle annoncer qu'elle a gagné son pari de former un groupe parlementaire ? À la clé, une pluie d'avantages financiers (qui se comptent en millions d'euros) et stratégiques. À l'issue de cette journée, c'est non. Ou plutôt, pas encore. "Vous voyez bien que nous avons ici représentées cinq nationalités sur les sept (seuil minimum pour former un groupe). C'est une base solide, extrêmement solide. Nous sortons d'une réunion où nous constatons que les combinaisons possibles sont considérables, que le nombre des opportunités évoquées nous rendent extrêmement optimistes", explique avec aplomb Marine Le Pen, entourée du Néerlandais Geert Wilders, ainsi que d'élus du FPÖ autrichien, du Vlaams Belang belge et de la Ligue du Nord italienne. Le leader du Parti de la liberté, Geert Wilders, renchérit : "Je suis très confiant dans le fait que dans les prochaines semaines nous serons capables de regrouper sept partis." "Tous ceux qui sont pour une Europe des nations libres et souveraines peuvent se tourner vers...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • marcsim5 le jeudi 29 mai 2014 à 15:15

    "Elle n'a pas inventé la poudre, mais elle n'était pas loin quand ça a pété."...Dac