Marine Le Pen donne le ton de sa campagne présidentielle

le
71
MARINE LE PEN JETTE LES BASES DE SA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE
MARINE LE PEN JETTE LES BASES DE SA CAMPAGNE PRÉSIDENTIELLE

PARIS (Reuters) - Marine Le Pen a jeté mercredi, à cinq mois de la présidentielle, les bases de sa campagne en inaugurant son siège, "l'Escale", et en dévoilant un logo censé présenter la candidate du Front national en rassembleuse, par-delà le clivage droite-gauche.

Le nom de la formation d'extrême droite n'apparaît nulle part dans ce nouveau quartier-général, situé dans l'Ouest parisien, où l'équipe de campagne a préféré afficher la formule "au nom du peuple" et une rose bleue, emblème d'une campagne dont le coup d'envoi sera officiellement donné en février.

"La rose est une fleur qui a été assimilée à la gauche, le bleu une couleur assimilée à la droite. Ça tombe bien,(...) le projet qui est le mien a vocation à rassembler l'ensemble des Français", a déclaré la présidente du Front national dans ses locaux, installés rue du Faubourg Saint-Honoré.

"Ici, c'est l'Escale. Nous espérons que le soir du second tour, nous n'aurons plus qu'à descendre les 1,7 km qui nous séparent de l'Elysée", a ajouté Marine Le Pen, sortie de la cure médiatique qu'elle s'est imposée durant l'année 2016.

"Nous sommes en situation de terminer la préparation définitive de cette campagne présidentielle qui démarrera officiellement début février lors des assises présidentielles."

En attendant, la présidente du FN prévoit des déplacements ponctuels et des meetings épisodiques mais, dans son entourage, on estime qu'il est impossible de livrer bataille tant que la primaire de la droite, imminente, et celle de la gauche, prévue en janvier, n'auront pas eu lieu.

"Nous n'avons pas de candidat face à nous. On peut combattre, mais combattre qui ? Combattre quoi", juge David Rachline, coordinateur de la campagne présidentielle.

Mercredi, le FN a également dévoilé son conseil stratégique de campagne composé d'une trentaine de personnes, parmi lesquels les représentants des deux tendances divergentes, le vice-président Florian Philippot, tenant d'une ligne anti-Euro, et Marion Maréchal-Le Pen, incarnation d'un conservatisme plus traditionnel.

(Simon Carraud et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • NociSk il y a 6 mois

    Pbossy, vous dites comparer le programme du FN avec celui du NSDAP... C'est un peu fort de café quand même... Le FN n'a rien à voir avec le programme du NSDAP des années 30. D'ailleurs si c'était le cas, le FN serait interdit en France, comme tous les partis d'extrême droite. Moi j'y vois plus de similitude avec le programme du CNR. De toute façon, vous avez raison, nous verrons une fois les programmes mis sur la table. Salutations.

  • pbossy il y a 6 mois

    Bonjour jpam ; le principal responsable du déclin de notre pays, c'est le peuple français qui n'a jamais accepté les moindres réformes et, partant de là, les démagogues de tout poil ont et font n'importe quoi. Le FN avec son projet présidentiel 2012 (on attend celui de 2017) est dans le même veine. Même cause, même effet .. avec des choses en pires pour le FN dont nous parlons parlé une fois le programme officialisé.

  • NociSk il y a 6 mois

    Un monde bien meilleur est possible, et il viendra des Etats-Nations, de leurs coopérations, de leurs souverainetés et leurs différences pas des institutions supranationales. Qu'on se le dise !

  • NociSk il y a 6 mois

    En 39-45 il y' avait les collab0s, qui étaient une minorité et tiraient parti de l'occupant pour s'enrichir et régler leurs comptes, au début du 21ème siècle, il y a les collab0s qui sont une malheureusement une quasi-majorité, heureuse de se faire plumer et asservir par un système capitaliste ultra-libéral qui est devenu complètement fou. Les collab0s perdront, les patriotes gagneront, comme toujours.

  • NociSk il y a 6 mois

    l'UE est un monstre tentaculaire, digne serviteur des intérêts des multinationales, corrompus jusqu'à l'os, vide de sens social et économique, ne fait qu'attiser les tensions entre des peuples qui pourtant ne demandent qu'à vivre en paix. Regardez comme les allemands osent parler aux français ? Je ne parle même pas des grecs.... Cette UE, je la vomie, je la relaye aux erreurs de l'histoire et croyez moi, c'est déjà la fin.

  • NociSk il y a 6 mois

    Oui je défends le programme anti européen du FN car l'UE et la zone euro sont antidémocratiques et une hérésie économique. Deux exemples simples, les travailleurs détachés, qui sont un dumping social permanent et la zone euro, une monnaie commune à des économies totalement divergentes. Tous les économistes sérieux vous diront que c'est une bêtise sans nom. L'UE créée la tension entre les peuples, avec le dumping social et fiscal, elle roule pour le grand capital et non pas pour lespeuples.

  • jpam il y a 6 mois

    Merci de votre intervention chomar pour démontrer par l'exemple ce qu'est une personne bornée et incapable de comprendre les enjeux du moment. Et je suppose qu'en plus vous avez soutenu (et peut-être soutenez encore..) FH ?

  • NociSk il y a 6 mois

    Les batailles démocratiques et débats se gagnent avec des idées fortes, puissante, étayées, pas en repoussant sans cesse son adversaire en le taxant de tous les maux du monde, des zeureslesplussombresdenotrehistoire... A tout ceux là je le dis haut et fort, vous avez perdu ! Le peuple a déjà gagné. On le voit bien aux US avec Trump et en UK avec Farage et le Brexit !

  • NociSk il y a 6 mois

    chomar, oui bien évidemment vous détenez la vérité absolue, et vous osez prétendre que les gens sont bornés pour clore un débat qui aurait à peine commencé ? Ca c'est de l'argumentation. Ce qui est facile, avec les mondialiste bobo-bisounours c'est que vous n'avez AUCUN argument sérieux. Vous avez donc d'ores et déjà perdu. Salutations.

  • chomar il y a 6 mois

    Nocisk ? Défendez vous le programme anti européen du F N ?Pour un entrepreneur éclairé ce serait un comble