Marine Le Pen donne le ton de sa campagne présidentielle

le
9
 (Actualisé avec Jean-Marie Le Pen, détails) 
    PARIS, 16 novembre (Reuters) - Marine Le Pen a jeté 
mercredi, à cinq mois de la présidentielle, les bases de sa 
campagne en inaugurant son siège, "l'Escale", et en dévoilant un 
logo censé présenter la candidate du Front national en 
rassembleuse, par-delà le clivage droite-gauche. 
    Le nom de la formation d'extrême droite n'apparaît nulle 
part dans ce nouveau quartier-général, situé dans l'Ouest 
parisien, où l'équipe de campagne a préféré afficher la formule 
"au nom du peuple" et une rose bleue, emblème d'une campagne 
dont le coup d'envoi sera officiellement donné en février.  
    "La rose est une fleur qui a été assimilée à la gauche, le 
bleu une couleur assimilée à la droite. Ça tombe bien,(...) le 
projet qui est le mien a vocation à rassembler l'ensemble des 
Français", a déclaré la présidente du Front national. 
    "Il n'y a pas d'épines, on les laissées au Parti 
socialiste", a-t-elle dans ses locaux, installés rue du Faubourg 
Saint-Honoré. 
    "Ici, c'est l'Escale. Nous espérons que le soir du second 
tour, nous n'aurons plus qu'à descendre les 1,7 km qui nous 
séparent de l'Elysée", a ajouté Marine Le Pen, sortie de la cure 
médiatique qu'elle s'est imposée durant l'année 2016.  
    "Nous sommes en situation de terminer la préparation 
définitive de cette campagne présidentielle qui démarrera 
officiellement début février lors des assises présidentielles" 
qui auront lieu les 5 et 6 février à Lyon. 
    En attendant, la présidente du FN prévoit des déplacements 
ponctuels et des meetings épisodiques mais, dans son entourage, 
on estime qu'il est impossible de livrer bataille tant que la 
primaire de la droite, imminente, et celle de la gauche, prévue 
en janvier, n'auront pas eu lieu. 
     
    "COMBATTRE QUI ?" 
    "Nous n'avons pas de candidat face à nous. On peut 
combattre, mais combattre qui ? Combattre quoi", juge David 
Rachline, coordinateur de la campagne présidentielle. 
    Mercredi, le FN a également dévoilé son conseil stratégique 
de campagne composé d'une trentaine de personnes, parmi lesquels 
les représentants des deux tendances divergentes, le 
vice-président Florian Philippot, tenant d'une ligne anti-Euro, 
et Marion Maréchal-Le Pen, incarnation d'un conservatisme plus 
traditionnel.   
    Les sondages des dernières semaines prédisent tous une 
qualification de Marine Le Pen au second tour de la 
présidentielle, mais la donnent battue en finale par Alain Juppé 
ou Nicolas Sarkozy si l'un ou l'autre gagne la primaire de la 
droite et du centre. 
    La présidente du FN espère néanmoins que la victoire de 
Donald Trump à la présidentielle américaine, quelques mois après 
le Brexit, nourrira sa propre dynamique et se félicite de 
l'échec des "tentatives de conditionnement de l'opinion".  
    "Mon élection est présentée comme impossible. Aux Français 
de la rendre possible", a-t-elle dit mercredi.  
    Le choix d'une rose pour logo de campagne par sa fille n'a 
en tout cas pas été du goût de Jean-Marie Le Pen qui a écrit sur 
twitter, en allemand : "Keine Rose ohne Dornen ! (pas de rose 
sans épines !". 
    Jean-Marie Le Pen, qui conteste la stratégie de 
dédiabolisation de sa fille, saura jeudi si le tribunal de 
grande instance de Nanterre (Hauts-de-Seine) confirme ou annule 
son exclusion du Front national, prononcée le 20 août 2015. 
    L'éviction du patriarche avait été décidée par Marine Le Pen 
après ses déclarations réitérées sur les chambres à gaz.  
     
 
 (Simon Carraud et Gérard Bon, édité par Yves Clarisse) 
 
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • pbossy il y a 2 semaines

    @alf95 : si un député FN obtient le plus de voix lors d'une élection, il se retrouve à l'Assemblée. C'est clair .. le fait est qu'ils sont très peu à obtenir plus de voix car il y a 70% de gens raisonnables en France.

  • alf95 il y a 2 semaines

    pbossy: le système américain est ce qu'il est. La France quant à elle, grand pays démocratique également (lol), voit quai 30% de sa population non représentée à l'assemblée. Alors avant de donner des leçons aux américains en se tapant sur le ventre, balayons devant notre porte!

  • pbossy il y a 2 semaines

    @wanda6 : vous nous ferez part des audiences / participations aux conférences de Mr Asselineau ? Merci.

  • pbossy il y a 2 semaines

    Les Le Pen ont salué l'élection de Trump en félicitant le peuple américain libre .. le peuple américain a choisi Clinton. Les Le Pen ont tout faux ! Et que dire de la jeune Marion Maréchal, prête à coopérer avec Steve Bannon, extrémiste notoire (le Ku Klux Klan s'est félicité de sa nomination aux US). Hâte de voir le programme présidentiel .. pour le démonter.

  • wanda6 il y a 2 semaines

    https://www.youtube.com/watch?v=E5FesD-Xtzg

  • wanda6 il y a 2 semaines

    Quel que soit le prochain président de la République, il doit appliquer le rapport de la CE sur les GOPE en 2016-2017 si celui-ci ne fait pas sortir la France de l’UE.

  • dotcom1 il y a 2 semaines

    J'ai hâte qu'elle détaille sa politique économique et fiscale. Ca promet de beaux moments de télé.

  • M9526567 il y a 2 semaines

    Et si la gauche ne faisait pas n'importe quoi (cf les verts, Macron etc...), elle serait même pas au 2nd tour. Je sais, personne le croit, mais les sondages se tromperont dans l'autre sens pour une fois...

  • M9526567 il y a 2 semaines

    Il est toujours aussi bon, le Jean-Marie! Tant qu'il y aura l'autre ta.ré de Philippot et son programme économique d'extrème gauche, ils auront aucune chance.