Marine Le Pen dénonce une «caricature grotesque» du FN par Hollande

le
11
Marine Le Pen dénonce une «caricature grotesque» du FN par Hollande
Marine Le Pen dénonce une «caricature grotesque» du FN par Hollande

Marine Le Pen a visiblement très peu goûté les propos de François Hollande sur le front national, tenus face aux lecteurs du «Parisien» - «Aujourd'hui en France». Au président de la République qui estime qu'«il faut arracher les électeurs au FN», la présidente frontiste lui répond qu'il ferait mieux «d'arracher les Français à la misère, au chômage, à l'insécurité, au danger de l'islamisme fondamentaliste». Selon elle, la critique de son parti est devenu «le trouble obsessionnel compulsif (Toc) de la classe politique française (...) le programme commun de l'UMPS!»

Devant huit lecteurs du «Parisien» - «Aujourd'hui en France» reçus à l'Elysée, le chef de l'Etat affirme que «les propositions du FN sont autant de reculs pour notre pays» et qu'il faut les combattre, notamment lors des toutes proches élections départementales. Et le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll, d'insister ce mercredi matin sur France Info : «Le 22 mars, c'est le premier tour. L'enjeu c'est de se mobiliser, d'aller voter. C'est une bataille contre le FN !»

Le Pen dénonce «une surenchère de violence» à son égard

«Il y a une surenchère de violence dans les mots choisis», a déploré Marine Le Pen sur iTélé. «Tout ça me paraît éloigné des leçons de morale du président de la République.» Les commentaires de François Hollande sur ses propositions ? «Ce sont des anathèmes», tranche la présidente du parti. «On est dans la caricature grotesque», accuse-t-elle encore.

VIDEO. EXCLUSIF. Nos lecteurs ont interviewé François Hollande à l'Elysée

Lorsque le président de la République critique son idée de sortie de l'euro, c'est également «grotesque» : «On commerçait plus avec notre monnaie unique», argumente-t-elle. Et d'assurer que la priorité du président devrait être celle de l'accès à l'emploi.

«Cette phrase est très méprisante»

Même discours du côté de Florian Philippot, sur ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • 445566ZM le mercredi 4 mar 2015 à 12:31

    Pour être réélu, la tactique de François, c'est d'avoir Marine au deuxième tour. Victoire facile.

  • patr.fav le mercredi 4 mar 2015 à 12:11

    ils ont enlever mon commentaire c'est toute vérité n'est pas bonne à dire et dérange !!!!!!!!!!

  • s.thual le mercredi 4 mar 2015 à 12:10

    lire fable et non bable ,,,avec mes excuses

  • s.thual le mercredi 4 mar 2015 à 12:09

    l arroseur arrosé ! ca tient de la bable sauf que celle du president est triste ! qu il s occupe des vrais problèmes économiques et sociaux et la peut etre que le peuple n aura pas envie de tester le fn, mais le Français jamais content un coup a droite un coup a gauche ,,,faut dire qu on a un bel exemple cote coups et couts aussi !ceux que supportent les contribuables mem dans les frasques du monsieur !

  • C177571 le mercredi 4 mar 2015 à 11:56

    Il aime bien le terme "arracher" l'arracheur de dents!!

  • M4958114 le mercredi 4 mar 2015 à 11:55

    en déficit ont est loin de 620 milliards de sarko !!

  • C177571 le mercredi 4 mar 2015 à 11:54

    De quoi se plaint elle,il lui a fait gagner des milliers de voix avec son interview bidon de conseiller régional !!!!!

  • dsta le mercredi 4 mar 2015 à 11:45

    Hollande est tellement a la dérive qu'il ne sait plus quoi inventer pour établir des rideaux de fumée!...Mais les Français ont bien compris qu'il n'avait affaire qu'à un amateur , qui les conduit à la déroute ! Regardez donc l'évolution de la dette chez "contribuables associés": 2070 milliards quand même...!

  • M2734309 le mercredi 4 mar 2015 à 11:38

    son nom

  • M2734309 le mercredi 4 mar 2015 à 11:37

    Stéphane Le Foll, il porte bien son celui là, si le principal enjeu c'est une bataille contre le FN, on se demande vraiment à quel niveau cet incompétent met le chômage, les impôts, le déficit, l'insécurité, j'en passe et des meilleurs !