Marine Le Pen demande à son père et à Gollnisch de mieux choisir leurs amis

le
7
Marine Le Pen demande à son père et à Gollnisch de mieux choisir leurs amis
Marine Le Pen demande à son père et à Gollnisch de mieux choisir leurs amis

A l'approche des élections européennes de mai 2014, le Front national s'efforce de polir son image. La présidente du parti Marine Le Pen, élue au Parlement européen depuis 2004, a demandé à ses deux co-eurodéputés FN, à savoir son père Jean-Marie Le Pen (élu depuis 1989) et le conseiller général de Rhône-Alpes Bruno Gollnish (depuis 1994), de renoncer à toute alliance avec leurs amis les moins fréquentables de l'hémicycle européen. Son objectif est de constituer son propre groupe parlementaire, a-t-elle annoncée ce mercredi d'une conférence de presse à Strasbourg. Pour l'heure, les trois législateurs frontistes siègent en tant que non-inscrits.

Dans sa ligne de mire, figurent les ultranationalistes hongrois du parti Jobbik (connus pour leurs manifestations anti-Roms) et les membres du BNP, parti national britannique (dont la charte d'origine interdisait aux «non-blancs» de devenir membre avant d'être modifiée). Ces deux formations radicales font partie de l'Alliance européennes des mouvements nationaux (AEMN), un parti pan-européen (à ne pas confondre avec un groupe parlementaire) présidé par Bruno Gollnisch et dont fait partie Jean-Marie Le Pen. «J'ai demandé à Bruno Gollnisch et à Jean-Marie Le Pen de bien vouloir quitter l'AEMN pour que la cohérence du parcours du FN, de ses choix d'alliance, apparaissent parfaitement claires. C'est en train de se faire», a assuré Marine Le Pen.

Vers une alliance avec les nationalistes néerlandais et flamands

Selon la chef de file du Front national, il n'est pas question de s'allier avec des partis «extrémistes» pour former un nouveau groupe parlementaire. Le mouvement néo-nazi grec Aube Dorée, par exemple, impliqué dans le meurtre d'un rappeur anti-fasciste dans leur pays en septembre, s'il entre au parlement européen, sera persona non grata dans le groupe parlementaire du FN.

Marine Le Pen ne côtoie pourtant pas que des modérés à Bruxelles et ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kelbelom le jeudi 24 oct 2013 à 14:15

    Fred respire la haine, nous le sentons plus près de ceux qu'il dit honnir que de ceux qu'il dit aduler. Jamais un mot constructif, toujours des insultes. C'est affligeant.

  • M8721653 le jeudi 24 oct 2013 à 10:05

    fred7912. Tas vu le bidouillage de tes copains et du Gros Mou au sujet de la baisse du chomage.Avec ce mensonge vont encore perdre des voix (au profit des "naz-illons")

  • M8721653 le jeudi 24 oct 2013 à 09:58

    fred7912 Tu dis que Gros mou sera réelu.Va falloir qu'il remonte les scores (tout juste 23%). Les résultats des urnes vont te faire tout drole.T'as intérèt à te soigner en préventif

  • cavalair le mercredi 23 oct 2013 à 23:34

    j'adore quand Fred crache son venin. C'est tout ce qu'il reste a faire devant l'ecrasement de ses amis politiques dans 2ans ils ne seront plus qu'un mauvais souvenir.Allez Fred crache le ton venin

  • LeRaleur le mercredi 23 oct 2013 à 23:12

    En France, toute personne qui désire garder son « back ground » français est traité de raciste et d'islamophobe. Ça promet une révolution sanglante très bientôt.

  • M3493130 le mercredi 23 oct 2013 à 22:44

    Il faudrait avoir des amis plus nombreux pour mieux choisir!

  • frk987 le mercredi 23 oct 2013 à 22:24

    Sans son père elle n'existerait politiquement pas, elle devrait s'en rappeler.