Marine Le Pen défend le Brexit, Trump, et appelle sa nièce à jouer «collectif»

le
8
Marine Le Pen défend le Brexit, Trump, et appelle sa nièce à jouer «collectif»
Marine Le Pen défend le Brexit, Trump, et appelle sa nièce à jouer «collectif»

Après le référendum sur le Brexit, Marine Le Pen est bien décidée à profiter de la vague populiste en Europe. Partisane d'une sortie de la France de l'Union européenne, elle s'en prend, dans une interview à «Valeurs Actuelles» à ceux qui ont mis en garde, avant le référendum au Royaume-Uni, sur les conséquences d'une sortie. «Pas de pluie de sauterelles, pas de tsunami sur la Grande-Bretagne, pas de Bourse qui s'effondre... Restent quelques déclarations de rageux, une réorganisation de la vie politique britannique, soit, mais aucune crise ouverte au grand dam de ceux qui surfaient sur la peur», lâche-t-elle.

Une fois de plus, la présidente du FN affirme que, si elle était élue à l'Elysée en 2017, elle organiserait elle aussi un référendum sur la sortie de la France de l'UE. Elle assure qu'elle «démissionnnerait» si elle échouait et que le maintien dans l'UE l'emportait. Au passage, elle s'en prend à ceux qui estiment que ce n'est pas le moment d'organiser une telle consultation des Français, et notamment à Alain Juppé qui a estimé qu'un tel référendum lui offrirait «une victoire sur un plateau». «Voilà un homme qui est candidat à la présidentielle et qui assume qu'il ne faut pas laisser le peuple s'exprimer au motif que cela nuirait à ses intérêts politiciens !», dénonce-t-elle. 

«Si j'étais américaine, je voterais tout sauf Hillary Clinton»

Marine le pen

 «En cela, je pense qu'Alain Juppé est le symbole de l'éloignement assumé de la classe politique du concept même de démocratie et donc de celui de souveraineté et de nation», ajoute Marine Le Pen. Sur la présidentielle de 2017, la candidate du FN, qui s'est félicitée il y a quelques jours de l'annulation de la présidentielle autrichienne où l'extrême droite avait été battue de justesse, met en garde sur les pronostics des uns et des autres. «Je pense qu'aujourd'hui il est très imprudent de considérer qu'une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • awsdf il y a 11 mois

    Tout ces populistes PC/FN/CGT/FO pas avare de stupidites. Pour les solutions y'a plus personnes par contre dans leur rangs.

  • awsdf il y a 11 mois

    Elle veut sortir de l'UE pour mettre la France dans la m... et ensuite se defausser comme Farage et Johnson.... on aurait au moins gagné de ne plus voir sa tronche de parasite et entre ses discours stupides sans solutions

  • jean-648 il y a 11 mois

    wanda6 La France était la grande , la plus riche nation du monde au XVIIIè siècle. Donc bien avant son entrée a l'UE. Quand à MLP plus elle parle, plus elle s'enfonce.....

  • jyth01 il y a 11 mois

    Ben il lui faut bien qu'elle donne un os a ronger a ses servum pecum...elle n'a aucun programme ni expérience

  • wanda6 il y a 11 mois

    phili646 : Le RU (comme la France) était un pays prospère avant l’UE, je ne vois pas pourquoi maintenant ça sera la catastrophe. . L’UE a un bilan commercial positif avec RU, c’est donc dans son intérêt de commercer avec ce pays. Mais l’exemple russe démontre les véritables intérêts de l’UE.

  • phili646 il y a 11 mois

    Rendez vous donné à la mère Lepen dans deux ou trois ans et on y verra un peu plus clair sur l'économie britannique. D'ici là une prolongation de sa cure d'opposition lui fera le plus grand bien !!!!

  • phili646 il y a 11 mois

    le soutien de la mère Lepen pour Trump, voila qui va faire progresser la cause féminine !!!!!

  • phili646 il y a 11 mois

    Marion c'est le sous marin de Jean Marie !!!!