Marine Le Pen annonce la constitution d'un groupe au Parlement européen

le
1
Marine Le Pen annonce la constitution d'un groupe au Parlement européen
Marine Le Pen annonce la constitution d'un groupe au Parlement européen

La présidente du Front national, Marine Le Pen, a déclaré ce lundi par un communiqué qu'elle va créer un groupe au Parlement européen. Elle annoncera mardi à Bruxelles lors d'une conférence de presse «la constitution du groupe Europe des Nations et des Libertés», indique-t-elle dans ce communiqué. «Je viens de déposer les statuts auprès de l'administration en vue de la constitution de notre groupe», s'est félicité dans un tweet son lieutenant européen, Ludovic de Danne.

Si elle avait le nombre d'élus nécessaires (37), Marine Le Pen n'était jusque là parvenue qu'à rassembler ses alliés «historiques» que sont le Parti pour la liberté (PVV) du Néerlandais Geert Wilders, le Parti de la liberté autrichien (FPÖ), la Ligue du Nord italienne et le Vlaams Belang flamand (Belgique). Soit seulement cinq nationalités dans cette coordination, alors que pour former un groupe, il faut au moins 25 élus de 7 nationalités différentes.

J'annoncerai demain à Bruxelles la constitution de notre groupe "Europe des Nations et des Libertés". MLP— Marine Le Pen (@MLP_officiel) 15 Juin 2015

Je viens de déposer les statuts auprès de l'administration en vue de la constitution de notre groupe "Europe des Nations et des Libertés"— Ludovic de Danne (@ldedanne) 15 Juin 2015

Plusieurs sources au FN interrogées lundi soir ont refusé de préciser de quels pays sont originaires les élus rejoignant le groupe. «Il y a des discussions jusqu'à la dernière minute», a rappelé un eurodéputé FN. Les frontistes assuraient régulièrement depuis quelques mois qu'il ne manquait qu'«un pays», le septième, pour constituer un groupe, car le sixième était «prêt à être déclenché».

Marine Le Pen a indiqué que les élus manquants ne viendraient pas de Hongrie: «Je n'ai pas changé d'avis en un an», a-t-elle rappelé, elle qui a exclu de s'allier aux élus du Jobbik ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M4484897 le mardi 16 juin 2015 à 09:25

    même si çà ne pésera pas lourd au départ çà risque de mettre un peu de sable dans le club deuromagouille