Marine Le Pen à la conquête de l'Amérique

le
0
Portrait consacré à Marine Le Pen dans le Wall Street Journal.
Portrait consacré à Marine Le Pen dans le Wall Street Journal.

Après les attentats en France, Marine Le Pen a la cote outre-Atlantique. Pourtant, en France, les observateurs dressent un bilan plutôt mauvais de la situation de la présidente du Front national, dont la marche républicaine "bis" à Beaucaire (Gard), le 11 janvier, a été un flop. D'ailleurs, selon le dernier baromètre Ipsos/Le Point, Marine Le Pen n'a pris qu'un point de bonnes opinions, à 30 %. Loin, très loin des + 20 % de François Hollande ou des + 23 % de Manuel Valls.Étonnamment, dans le même temps, l'héritière de Jean-Marie Le Pen commence à se faire un prénom aux États-Unis, puisque deux des plus prestigieux quotidiens américains, le Wall Street Journal et le New York Times, viennent respectivement de lui consacrer un portrait et de lui offrir une tribune, en anglais et en français. Samedi, dans un article intitulé "The champion of French anxiety" ("La championne de l'anxiété française"), la journaliste du WSJ basée à Londres, Sohrab Ahmari, évoquait sa "présence autoritaire. Elle parle rapidement dans un grondement rauque de la voix", est "incontestablement charmante", car "il y a un sourire couvrant l'acier". "Bien nommer la menace"Et dimanche, c'est donc le vénérable New York Times qui a ouvert ses pages à la candidate déclarée à la présidentielle 2017, qui a signé une tribune intitulée "Bien nommer la menace". Celle-ci débute par la phrase : "Mal nommer les choses, c'est ajouter au malheur du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant