Marikana : les mineurs ne sont plus inculpés pour meurtre

le
0
Après la mort de 34 mineurs grévistes tués par la police le 16 août, 270 de leurs camarades avaient été inculpés pour meurtre. Une décision suspendue dimanche.

Le parquet sud-africain a fait machine arrière. Quinze jours après le bain de sang de Marikana, et alors que les obsèques des victimes avaient lieu ce week-end, l'inculpation des 270 mineurs grévistes a été retirée dimanche.

Arrêtés à Marikana le 16 août juste après que la police eut tiré sur une foule hostile de manifestants - faisant 34 morts et 78 blessés -, ces mineurs avaient été inculpés pour meurtre jeudi. Une curieuse décision, qui avait suscité l'indignation en Afrique du Sud. De nombreux juristes estiment en effet que le magistrat a utilisé une loi antiémeutes datant de l'apartheid et toujours en vigueur: le texte prévoit que soit inculpée pour meurtre toute personne arrêtée sur le site d'une fusillade impliquant la police, que les victimes soient des policiers ou non.

Le ministre de la Justice, Jeff Radebe, avait lui-même demandé des explications au parquet, le procureur n'ayant pas précisé sur quel texte il s'était basé. Les avocats des intére

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant