Marie Dedieu enlevée dans «son petit coin de paradis»

le
0
La sexagénaire était installée dans l'archipel de Lamu, au Kenya, depuis 15 ans. Appréciée de tous, elle vivait simplement et participait activement à la vie locale.

Marie Dedieu, la Française enlevée au Kenya dans la nuit de vendredi à samedi, vit depuis une quinzaine d'années dans l'archipel de Lamu. Après s'être installée sur l'île principale, elle a fait construire une maison il y a sept ans sur celle de Manda qui lui fait face. Elle appelait ce lieu «son petit coin de paradis»: une maison traditionelle toute simple, de style swahili, plantée au bord de l'eau et recouverte d'un toit de chaume.

En dépit de son handicap, Marie Dedieu se lève tôt chaque matin puis se fait conduire sur la plage pour y faire des étirements et de la gymnastique. Mais sa santé est précaire et elle doit «prendre des médicaments toutes les quatre heures», s'inquiètent ses proches. «Je suis sûr qu'elle souffre beaucoup sans son traitement», explique Abdul Alim, un de ses amis, membre de la direction de l'hôtel Peponi, un des plus importants de Lamu. Le ministère des Affaires étrangères, qui ne connait pas la nature exacte de cette médication,

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant