Mariano Rajoy se prépare à gouverner 

le
0
Le résultat net des élections devrait lui permettre de faire passer rapidement un premier paquet de mesures tandis que l'Espagne est sous la pression des marchés financiers.

Sitôt élu, sitôt aux responsabilités. Mariano Rajoy veut assumer au plus vite la conduite de la nation.Le contexte économique l'y oblige, dit-on à droite. Car l'Espagne est sous la pression des marchés financiers : à la veille du scrutin, la prime de risque de sa dette souveraine a frôlé les 500 points… et battu tous les records. Les investisseurs attendent qu'un gouvernement solide et légitime marque le cap du redressement économique.

Le résultat, clair, des élections, devrait aider Rajoy dans cette tâche. Jamais, en effet, le Parti populaire (PP) n'avait accumulé un tel pouvoir en Espagne. Car aux majorités dans les deux Chambres, Congrès des députés et Sénat, il faut ajouter la domination territoriale de la droite depuis les municipales et les régionales du 22 mai dernier. Le PP est fort de 3811 maires, près de la moitié du total, et gouverne dans 11 des 17 communautés autonomes, les puissantes régions espagnoles. La droite voulait «un mandat cla

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant