Mariage pour tous : Gay pride contre Printemps français à Tours ce samedi

le
7
Mariage pour tous : Gay pride contre Printemps français à Tours ce samedi
Mariage pour tous : Gay pride contre Printemps français à Tours ce samedi

En attendant la nouvelle Manif pour tous à Paris dimanche, une association d'extrême droite, Vox Populi, et des partisans du Printemps français comptent déjà faire de l'ombre à la Gay pride prévue ce samedi à Tours (Indre-et-Loire). Alors que la ville risque de devenir un symbole de l'opposition anti et pro-mariage gay, la police est sur les dents. Tout comme Manuel Valls qui prépare le rassemblement parisien.

QUESTION DU JOUR. Faut-il interdire le Printemps français ?

Selon La Nouvelle République, les deux groupes seront séparés par un fort cordon sanitaire policier. La marche Gay pride, organisée par la LGBT-Centre (collectif Lesbiennes, gay, bi et trans) défilera à partir de 15 heures des bords de la Loire jusqu'à la gare en passant par le centre-ville. Le rendez-vous est donné à midi au Château de Tours. D'ores et déjà, l'association d'extrême droite Vox Populi a prévenu qu'elle ne serait pas loin mais somme la préfecture d'interdire la manifestation de LGBT, arguant qu'en 2011, la Gay pride avait généré des incidents avec un rassemblement de militants d'extrême gauche.

Selon le Centre LGBT de Touraine, l'homophobie est en forte augmentation dans la région: de janvier à la mi-mai 2013, les actes homophobes ont augmenté de 27% par rapport à la même époque l'année dernière, assurait mardi l'association au France 3 Centre. «On a un surtout des insultes, des personnes victimes ou témoins. Cela a pas mal repris au moment du débat sur le mariage pour tous. L'année dernière c'était quand même plus calme», assure le collectif.

Côté Printemps français, le message s'est effectivement radicalisé depuis les débats sur la loi du mariage pour tous. Au point que les organisateurs de la Manif pour tous se désolidarisent d'un tel mouvement, malgré la poursuite d'une cause conjointe. Lors des nombreux débordements, l'icône anti-mariage gay Frigide Barjot n'a eu de cesse de dissocier «ses» militants de...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • kelbelom le samedi 25 mai 2013 à 12:30

    non, sans blague, avec une je ne sais déjà pas quoi en faire.

  • kelbelom le samedi 25 mai 2013 à 12:25

    2 filles pour le prix d'une ? ça reste cher !!

  • 66michel le samedi 25 mai 2013 à 10:23

    g.gille7@ que oui que oui

  • g.gille7 le samedi 25 mai 2013 à 10:18

    Moi ces 2 filles qui s embrassent je les trouve tres mignognes.

  • 66michel le samedi 25 mai 2013 à 10:06

    lartigue @ mieux vaut en effet, lorsque l'on traverse certains quartiers, passer en regardant ses chaussures ou se déguiser en djélaba.....mais surtout passer à tout prix inaperçu, et ne croiser aucun regard

  • 66michel le samedi 25 mai 2013 à 09:39

    a mon avis c'est faire preuve d'inconscience que de vouloir organiser une gay pride face à des gens prêts à en découdre. Je pense qu'ils ne mesurent pas la situation !!

  • M3442498 le samedi 25 mai 2013 à 09:21

    As t'on mesurer l'augmentation des actes hétérophobes ?