Mariage gay : Vallaud-Belkacem rappelle les maires à la loi

le
6
La porte-parole du gouvernement évoque des sanctions contre les maires récalcitrants.

Faire la réforme des retraites avec «courage». Invitée dimanche soir du «Grand Jury RTL-LCI-Le Figaro», la porte-parole du gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem, a expliqué que l'exécutif aurait pu, «par facilité», attendre la fin des élections municipales avant de réformer les retraites. Une réforme qui s'annonce douloureuse. «Le courage nous pousse à la faire avant les municipales, le plus vite rapidement possible», a-t-elle argué, tout en insistant sur la nécessité de la «concertation». La ministre du Droit des femmes a ajouté que la priorité de cette réforme n'était pas seulement l'équilibre financier du régime, mais aussi «l'équité» qui devrait prévaloir entre les hommes et les femmes. De plus, tous les régimes seraient abordés dans la discussion. «Il n'y a aucune raison de laisser de côté un régime par rapport à un autre.»

Najat Vallaud-Belkacem a également défend...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le lundi 10 juin 2013 à 09:20

    Ils sont constamment en "flagrant délit"de mensonges...l'exemple ne vient-il pas d'en haut ?...FH s'est fait élire sur une montagne de mensonges...il n'y a que ses sbires godillots qui font semblant d'y croire, et uniquement par intérêts personnels.

  • janaliz le lundi 10 juin 2013 à 08:43

    "la porte-parole du gouvernement a expliqué que l'exécutif aurait pu, «par facilité», attendre la fin des élections municipales avant de réformer les retraites". QUE NENNI. L'Europe nous presse de tous côtés sur ce sujet comme sur d'autres afin de faire des réformes structurelles. Cela s'appelle mentir....

  • gylberto le lundi 10 juin 2013 à 08:32

    @M6486201 : C'est un très mauvais exemple car le fait de ne pas appliquer le service minimum dans les écoles ne résulte pas d'un refus mais d'un problème "logistique" (Règles de sécurité, animateurs,...). Les maires de droite comme de gauche en sont victimes...

  • M6486201 le lundi 10 juin 2013 à 08:10

    On ne l'a pourtant pas entendu rappeler à la loi les maires de gauche qui refusaient d'appliquer la loi sur le service minimum en cas de grève des enseignants mais c'était une loi de droite!!!Encore un bel exemple de la loyauté des socialos et de cette vipère

  • LeRaleur le dimanche 9 juin 2013 à 22:24

    Ils pourront enquiquiner UN maire, mais pas 10.000 et même plus. La gauche, c'est faites comme je dis mais pas comme je fais.

  • jbellet le dimanche 9 juin 2013 à 22:22

    ce sont bien les socialistes et les verts qui appelaient il y a peu a la désobéissance civique