Mariage gay : «Moins de clivages droite-gauche»

le
0
INTERVIEW - Pour le sociologue Pierre Verdrager, «l'évolution du contexte international contraint l'agenda politique français».

Pierre Verdrager est sociologue. Il a publié L'Homosexualité dans tous ses états, Paris, Les Empêcheurs de penser en rond, 2007.

LE FIGARO. - Le mariage gay n'est-il qu'un débat lors des enjeux électoraux ou bien une vraie question de société?

Pierre VERDRAGER.- La conjugalité et la nuptialité homosexuelles sont une réelle aspiration de la communauté gay mais aussi de la population française, pour une raison très simple: à travers le ma­riage gay, c'est la question de l'égalité qui se pose. Or l'égalité est une problématique qui appartient à la nation tout entière, pas aux minorités. Les gens se sentent concernés ; discriminer une partie du peuple, fût-elle numériquement moindre (de 5 à 10 %), c'est lui porter idéologiquement atteinte dans son ensemble.

Que concluez-vous de vos recherches sur l'identité homosexuelle?

Il y a une forte distorsion entre l'expression homosexuelle, monopolisée par les élites sociales dans les médias (hommes politiques, artistes

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant