Mariage gay : Mgr Vingt-Trois opte pour la prudence

le
0
Le cardinal, président des évêques de France, a identifié quatre «pièges» que l'Église devra éviter dans le débat sur le mariage homosexuel.

Il fallait en prendre son parti. Il n'y aurait aucun commentaire de l'Église catholique suite à l'interview accordée, mardi matin, par Christiane Taubira, à La Croix où la ministre de la Justice a détaillé le projet de gouvernement sur le mariage homosexuel. Mais la pression des questions lors d'une conférence de presse présentant les prochaines visites ad limina des évêques de France à Rome, où ce sujet de société sera évoqué, a conduit le président des évêques de France, le cardinal André Vingt-Trois, à livrer quelques éléments de sa stratégie.

Dont celui d'éviter quatre «pièges». Le premier consistant «à se laisser entraîner dans une espèce d'instrumentalisation politique d'un débat qui n'est pas d'abord politique». Car«même si des groupes» en font «un instrument de combat», le fait de savoir «comment les gens se marient et élèvent leurs enfants n'est pas un critère de discrimination politique».

Deuxième «tentation»: «se présenter comm

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant