Mariage gay : les notaires craignent une loi trop hâtive

le
0
INTERVIEW - Selon Jean Tarrade, nouveau président de Conseil du notariat, il y a un risque de dérive du «mariage pour tous» à l'«enfant pour tous».

Jean Tarrade vient d'être élu à la tête du Conseil supérieur du notariat. Le nouveau président des notaires met en garde contre une trop grande précipitation dans le projet de loi sur le mariage homosexuel.

LE FIGARO. - Vous demandez plus de temps pour examiner les conséquences d'une loi sur le mariage homosexuel. Pour quelles raisons?

JEAN TARRADE. - Une mauvaise loi peut avoir des conséquences très lourdes. Avec ce projet, nous nous apprêtons à toucher à une institution millénaire. Le mariage a toujours été l'union d'un homme et d'une femme pour fonder un foyer et avoir des enfants. Nous souhaitons donc que toutes les répercussions de cette loi puissent être envisagées avant qu'elle soit promulguée. Nous ne portons pas de jugement sur ce projet, mais - c'est une...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant