Mariage gay : les maires réfractaires contre-attaquent

le
2
Le collectif des «Maires pour l'Enfance» conteste la circulaire Valls devant le Conseil d'État et demande un moratoire sur les pressions et les sanctions.

Malgré plus de 70.000 courriels amicaux, le maire d'Arcangues et ses adjoints se sont sentis «bien seuls» jeudi dernier, quand il a fallu trouver qui célébrerait ce «mariage Taubira» qui heurte tant leurs consciences. «Ah, si nous avions été vingt maires avec la même détermination, soupire Jean-Michel Colo, on faisait tout capoter...»

Outrés par la circulaire Valls du 13 juin, qui «fait clairement pression» sur les élus récalcitrants, en rappelant qu'ils s'exposent à cinq ans de prison et 75.000 euros d'amende, les maires passent à l'offensive: le collectif des «Maires pour l'Enfance», partenaire de la Manif pour tous, a déposé mardi, devant le Conseil d'État, une requête en annulation pour excès de pouvoir de cette circulaire. La requête est assortie d'une question prioritaire de constitutionnalit...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • h.castel le mardi 2 juil 2013 à 19:00

    On ne lâche rien !

  • m.bouil4 le mardi 2 juil 2013 à 18:49

    Bravo ! On soutient ces maires courageux.