Mariage gay : les députés pris à partie sur le net

le
4
Les «Pigeons» ont fait école... Entre pétitions, chaînes de mails et communiqués, Internet est devenu une arme pour les opposants au mariage gay.

Les boîtes mail des députés risquent d'être surchargées dans les deux prochains mois. Des collectifs anti-mariage homosexuel proposent sur leur site web des lettres toutes prêtes destinées aux députés de chaque circonscription. Ce qui, à la base, exige temps et concentration devient donc simple comme trois clics. Le collectif «Tous pour le mariage», met ainsi à disposition trois modèles de lettres, chacune introduite de manière différente.

Un moyen de «satisfaire toutes les sensibilités», selon Laurent Michelin, porte-parole de «Tous pour le mariage». Mais au final, le message est le même: «Je demande (...) que le gouvernement reporte son projet de loi, et qu'un vrai débat soit organisé, avec votre aide, avant l'examen du texte. Ce grand débat doit être public et d'échelle nationale, car il engage l'avenir...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlaure13 le mercredi 21 nov 2012 à 18:16

    HAHAHA !...Cette censures de corrompus !!!...

  • mlaure13 le mercredi 21 nov 2012 à 18:15

    Il n'y aura pas de liberté de conscience dans le projet de loi sur le mariage pour tous qui sera présenté", a assuré Nicolas Gougain, président de l'Inter-LGBT à l'issue d'un entretien avec le président???...COMMENT EST-CE POSSIBLE...que des" groupuscules", et pour le cas, de "mauvais aloi"

  • mlaure13 le mercredi 21 nov 2012 à 18:15

    Il n'y aura pas de liberté de conscience dans le projet de loi sur le mariage pour tous qui sera présenté", a assuré Nicolas Gougain, président de l'Inter-LGBT à l'issue d'un entretien avec le président???...COMMENT EST-CE POSSIBLE...que des" groupuscules", et pour le cas, de "mauvais aloi"

  • 4xb le mercredi 21 nov 2012 à 16:29

    Il faut inonder nos députés, JMA, FH, Nadaud Nelkacem, ministres, conseillers, tous nos élus afin qu'ils comprennent que ce cinéma doit s'arreter et qu'ils arretent de prendre les français pour des c... Non à ce projet délirant. Il faudrait laisser parler les urnes, mais les incompétents qui nous gouvernent redoutent un désavoeu massif !